De ruines et de roches - à l'Altenberg - Randonnées photos | Plaisir du Sport En Alsace
FB Instagram
Rêver, vibrer, s'épanouir par une lecture différente du sport nature et outdoor en Alsace !
Bandeau accueil
Bandeau accueil
Bandeau accueil
Randonnnées photos
Randonnée tous niveaux
Frankenbourg_14.jpg

De ruines et de roches - à l'Altenberg

Les itinéraires de randonnées s'improvisent parfois au gré de noms intrigants aperçus sur une carte.

Ce matin-là, nous avions décidé aléatoirement de suivre un chemin parsemé de roches pittoresques, au départ de Dieffenbach-au-Val (67).

Heureux choix, car outre une ruine surprenante, nous y découvrons des points du vue splendides sur les vallées, ainsi que de nombreux rochers dispersés tout au long d'un parcours forestier très agréable.


Départ : Dieffenbach-au-Val (67), rue de la maison forestière.

Distance totale : 20,5km

Dénivelée positive : 850m

Parcours de randonnée au Frankenbourg, rocher du coucou, roche des fées


Ce matin-là, donc, "dès l'aube, à l'heure où blanchit la campagne", nous nous sommes mis en route. L'idée était de découvrir un lieu inconnu. Et en la matière, nous allions être servis.

Un château en ruine nous attend en haut de la première montée : le Frankenbourg.

Que ce soit vu de l'extérieur...

  ...ou de l'intérieur...

...l'édifice nous laisse sans voix. Qu'il est agréable de marquer une pause ici afin d'admirer de toutes parts le paysage, en toute quiétude.

[Silence contemplatif]

De là, notre prochain objectif est déjà en vue : la roche du Coucou, juste à l'avant de l'immense pylône.

Sur le chemin emprunté, au travers des branchages, le Haut-Koenigsbourg surgira à de multiples reprises tout au long de la randonnée.

La vue depuis la roche du Coucou est complètement dégagée : elle offre un panorama de toute beauté.

Lorsque le regard se porte vers le nord-est, on distingue la silhouette de l'Ortenbourg et du Ramstein...

... et vers le sud, ce sont les silhouettes du Haut-Koenigsbourg, et tout au fond celle du Haut-Ribeaupierre, à peine perceptible, qui se dessinent.

Plus loin, d'autres roches : ici les rondes roches. Une table nous permet de marquer une pause bien agréable au soleil.

 Cette ronde roche-ci a les atours d'une cabane forestière.

D'autres se revèlent plus imposantes, et, de fait, moins accueillantes.

La roche des fées, lorsque nous arrivons, est inondée de lumière. La bruyère y pousse en abondance. 

Point le plus reculé du parcours : la roche du cheval tombé. Il faut, semble-t-il, regarder plus bas, afin de le repérer.

La salière marque la fin de notre "sentier des roches" très spécial...

Sur la route du retour, entre les branchages, nous découvrons La Vancelle. Midi vient de sonner à l'église du hameau.

Nous emportons encore avec nous quelques images, avant de retourner, déjà, à la civilisation...

C'était une belle promenade d'été - même si quelques éléments nous donnent à penser que l'automne n'est déjà plus très loin.


L'auteur,
Elyse Moreigne

Editrice de Plaisir du sport en Alsace, passionnée de langages écrits, nageuse, coureuse et randonneuse, parfois triathlète, engagée pour valoriser la pratique sportive en Alsace en tant que source de bien-être, d'enthousiasme, de dépassement de soi !
.

Cet article n'a pas encore été commenté.

Commentez cet article

Référence de l'article : Erreur

Votre nom :

Votre adresse e-mail (elle ne sera jamais affichée) :

Votre site web :

Votre message :

Important : confirmez votre email* :

Communiquez !

Insérer une partie suggestions