L'équipe Schroll engagée sur le premier marathon de Colmar - Portraits | Plaisir du Sport En Alsace
FB Instagram
Rêver, vibrer, s'épanouir par une lecture différente du sport nature et outdoor en Alsace !
Bandeau accueil
Bandeau accueil
Bandeau accueil
Portraits croisés
Course à pied
Equipe_Schroll_3.jpg

L'équipe Schroll engagée sur le premier marathon de Colmar

À Colmar, l'organisation d'un premier marathon (et semi-marathon), le 13 septembre prochain, engendre de nombreux élans de motivation, individuels ou collectifs.

Pour l'entreprise Schroll, l'émulation s'est concrétisée par la constitution d'une équipe d'entreprise. Pour répondre à ce nouveau défi local, 17 salariés - dont trois femmes - âgés de 26 à 52 ans, se sont inscrits sur les épreuves du semi-marathon et du marathon.

Si, pour tous, l'événement a sans conteste une vocation sportive, humanitaire, caritative, festive et environnementale, c'est également pour partager un moment sans pareil et pour mieux se connaître qu'au sein de l'équipe Schroll, Daniel, Marie, Constantin et Bruno ont choisi de relever le défi.

(SCHROLL) Challenge "inter-entreprises"......L'équipe SCHROLL découvre le parcours du Semi-Marathon.Le parcours complet: www.youtube.com/watch?v=TC94YZnZ7XQLe site:www.marathon-colmar.fr/

Posted by Le Marathon de Colmar 2015 on jeudi 30 avril 2015

L'équipe Schroll, en reconnaissance d'une partie du parcours du marathon.

Une équipe pour inciter chacun dans l'entreprise à réaliser un projet personnel ambitieux

Au sein de l'entreprise Schroll, spécialiste de la collecte, du tri et du recyclage des déchets, dont le siège est à Strasbourg et qui possède deux établissements à Colmar, il va de soi de chercher à fédérer les collaborateurs autour de projets personnels communs.

"Au niveau de la direction de l'entreprise, il y a une volonté d'inciter les collaborateurs à se surpasser", nous indique Daniel, responsable collectivités.

Or lorsque le défi vient justement frapper à la porte, sous la forme d'un nouvel événement sportif ambitieux - le premier marathon de Colmar - l'occasion est toute trouvée pour initier en interne un élan commun afin d'y participer.

L'entreprise cherche alors à impliquer, qu'ils soient coureurs ou supporters, un maximum de collaborateurs, s'inspirant de la vocation à la fois "sportive, humanitaire, sociale, caritative et environnementale de l'événement" pour rallier les troupes autour de valeurs communes. Schroll joue aussi la carte de la proximité, puisque de "nombreux collaborateurs habitent Colmar, Horbourg-Wihr et le réseau local", rendant d'autant plus facile la gestion d'une équipe dédiée à l'événement.

À quelques semaines du grand jour, ce sont des profils variés : cadres, chauffeurs, agents administratifs, commerciaux qui se sont engagés à venir tâter le terrain de cette première édition du challenge colmarien, "douze sur le semi-marathon et cinq sur le marathon". Avec "plutôt des sportifs confirmés", indique Daniel, lui-même engagé sur le marathon en tant que capitaine de l'équipe Schroll.

Dès 2014, des affiches créées en interne et diffusées aux collaborateurs ont permis de constituer une équipe pour participer au premier marathon de Colmar.

Motiver et créer de la cohésion d'équipe

Pour Marie, Constantin, Bruno, Daniel, la constitution d'une équipe a fortement joué dans l'inscription aux épreuves.

Un élément déterminant, même, pour Bruno, engagé sur le semi-marathon, qui admet que, "si l'entreprise n'avait pas eu d'équipe, je ne pense pas que je me serais inscrit". Marie, qui va courir son premier semi-marathon, explique également que "faire partie d'une équipe, c'est un levier de motivation, car il sera difficile d'annuler au dernier moment."

Si "une équipe d'entreprise permet d'avoir un projet commun", estime quant à lui Constantin, qui partira sur le semi-marathon, c'est également une bonne façon de "partager de bons moments avec les collègues de travail en dehors de toute situation hiérarchique".

Une occasion pour lui "de travailler, de s'entraîner et de se rencontrer avec comme finalité un objectif commun : courir ensemble et finir la course".

Quelle meilleure façon en effet de générer "un esprit d'équipe et de mettre en place une dynamique dans l'entreprise" ?

Un élément de motivation important pour Daniel, qui, "en tant que capitaine de l'équipe Schroll", souhaitait "fédérer autour d'un projet d'équipe et d'entreprise', et qui s'attèle à  "une bonne préparation", essentielle dans la réussite de l'équipe, du projet, et de l'atteinte des objectifs.

Quelques-uns de membres de l'équipe Schroll, avec, de gauche à droite, 

en haut : Alphonse, Alexandre, Joël, Lionel, Franck

et en bas : Sonia, Daniel, Bruno, Constantin, Marie, Mehdi, Damien.

"Fédérer autour d'un projet d'équipe et d'entreprise, mieux se connaître, faciliter la communication entre nous" sont autant d'arguments en faveur de la constitution d'une équipe Schroll pour le marathon.

Partager pour mieux se connaître

S'inscrire, se préparer, participer au marathon de Colmar, cela représente également une opportunité pour "que les uns et les autres se connaissent mieux et pour faciliter la communication entre nous", affirme Daniel. Cela permet "d'apprendre à mieux connaître mes collègues de travail pour mieux travailler ensemble", renchérit Constantin.

Daniel envisage l'épreuve avec l'envie que cela soit "une belle réussite sportive et humaine. Il y a un élan commun, l'envie de partager un événement majeur à la fois d'un point de vue commun et personnel". Ce doit être "un beau moment de partage, d'émotion, de fête", avec toute l'équipe.

Bruno, qui a "un parcours atypique" en course à pied et pratique essentiellement le trail, avoue hésiter "entre l'occasion de faire mon temps de référence sur route, ou rester avec certains de mes collègues qui sont novices, pour les soutenir et les aider à finir. N'étant pas un compétiteur extrême dans l'âme, je penche plutôt pour la deuxième option qui me procurera certainement plus d'émotions à l'arrivée."

En attendant d'être fixé, il "trouve l'idée sympa de partager un loisir avec des collègues, de découvrir ou redécouvrir ces personnes hors contexte professionnel".

Comme tous les inscrits, Bruno est d'avis "que l'ambiance et le parcours seront inoubliables pour moi et tous ceux qui courront leur premier semi-marathon ou marathon".

En attendant, tous terminent leur préparation, avec, comme pour Daniel, "une motivation au maximum". Souhaitons-leur bon courage, comme à toutes les équipes d'entreprises qui se côtoieront le 13 septembre prochain.

Schroll est partenaire du marathon de Colmar, et gèrera le tri des déchets de toute la manifestation. Pour informer le public, "il y aura un stand place Rapp pour la sensibilisation au tri des déchets".

Des profils variés

Sur le marathon...

Daniel a 45 ans, il est responsable collectivités - et capitaine de l'équipe Schroll.

  • Il réalise 4 sorties par semaine, 2 séances de fractionné + 1 sortie courte de 1h, 1 sortie longue de 2h. Daniel s'entraîne souvent seul, du fait des conditions climatiques et des emplois du temps.
  • Son objectif sur l'épreuve : "réaliser le marathon en moins de 4h".
  • Son expérience : 20 ans de course à pied, 3 marathons et plusieurs trails + pratique du VTT et du vélo de route.

Sur le semi-marathon...

Marie a 26 ans, elle est commerciale.

  • Elle réalise 2 à 3 sorties par semaine entre 30 minutes et 1h
  • Son objectif sur l'épreuve : "terminer le tour sans marcher... Ce sera déjà pas mal !"
  • Son expérience : un an de course à pied, aucun marathon à son actif + profil plutôt sportif (équitation, roller, course à pied).

Constantin a 47 ans, il est responsable collecte.

  • Il réalise 2 à 3 sorties par semaine, 70% seul et 30% en groupe.
  • Son objectif sur l'épreuve : "prendre du plaisir à la préparation, partager avec les autres coureurs les bons moments (et les galères...)".
  • Son expérience : 25 ans de course à pied, avec 1 à 3 sorties par semaine. 

Bruno a 37 ans, il est conseiller commercial.

  • Il réalise 2 à 3 sorties par semaine dont une longue de plus de 2h.
  • Son objectif sur l'épreuve : "J'espère pouvoir emmener mes collègues jusqu'à la ligne d'arrivée, et si possible finir entre 2h15 et 2h30. Si je cours seul, je vise les 1h50 maxi."
  • Son expérience : après avoir eu horreur de courir lors de sa scolarité, il y prend goût au service militaire, puis y revient en 2012. Là, "j'ai réellement commencé à courir pour le plaisir, garder la forme, perdre du poids. Je participe à des courses nature ou trail en majorité, je n'ai pas encore fait de marathon ni de semi-marathon sur route". Il pratique également l'escalade, un peu de VTT, et, en hiver, du ski et de la rando raquettes.

En savoir plus :

Le premier marathon de Colmar se tiendra le 13 septembre 2015 : http://www.marathon-colmar.fr/

L'entreprise Schroll : http://www.schroll.fr/fr


L'auteur,
Elyse Moreigne

Editrice de Plaisir du sport en Alsace, passionnée de langages écrits, nageuse, coureuse et randonneuse, parfois triathlète, engagée pour valoriser la pratique sportive en Alsace en tant que source de bien-être, d'enthousiasme, de dépassement de soi !
.

Cet article a été commenté 1 fois

De : beluze , le 25/08/2015 à 05h24min03s |
que le meilleur gagne
Commentez cet article

Référence de l'article : Erreur

Votre nom :

Votre adresse e-mail (elle ne sera jamais affichée) :

Votre site web :

Votre message :

Important : confirmez votre email* :

Suivez-nous sur Facebook !

Insérer une partie suggestions