Variations autour du canicross au col du Bannstein - Evénements | Plaisir du Sport En Alsace
FB Instagram
Rêver, vibrer, s'épanouir par une lecture différente du sport nature et outdoor en Alsace !
Bandeau accueil
Bandeau accueil
Bandeau accueil
Evénements du moment
Canicross
Canicross_Bannstein_bike.jpg

Variations autour du canicross au col du Bannstein

Entre Grand et Petit Ballon, le canicross du Bannstein se prépare pour vous accueillir sur sa deuxième édition.

À proximité de Lautenbach (68), depuis le col du Bannstein, l'événement propose de parcourir 5,3km de chemins forestiers en compagnie de votre chien au travers des moyens les plus divers : en course à pied, à VTT, en kart ou en roller.

Sur un nouveau parcours, ce seront donc des ensembles à plusieurs pattes, voire des attelages multi-chiens sur roues et roulettes, qui formeront une meute spectaculaire, à venir admirer le samedi 19 mars l'après-midi et le dimanche 20 mars au matin.

Afin que tous les amoureux des chiens soient comblés, le canicross du Bannstein accueillera également enfants sur des formats adaptés, ainsi que toute la famille, avec ou sans toutou, le dimanche, pour une marche conviviale.

La course canine sous toutes ses déclinaisons

Il existe de multiples façons de courir avec son chien. En proposant l'an dernier la première édition du canicross du Bannstein, Extrem Dog Alsace, "association qui organise des canicross depuis 2002 en Alsace", a eu envie de mettre un maximum de disciplines sur l'avant de la scène. Sur l'édition 2016, à côté du canicross traditionnel, des épreuves de kart, marche, roller, bike jöring figurent au programme chargé du week-end des 19 et 20 mars.

Pour l'association, dont la vocation "est de développer le canicross et de faire découvrir les disciplines voisines que sont le bike jöring, le ski jöring, et le traîneau", précise Frédéric Simon, président d'Extrem Dog Alsace (EDA), proposer un tel panel d'activités allait de soi : "nous sommes ouverts à toutes ces pratiques car nous avons envie de créer du lien entre le monochien et l'attelage."

Cela tient à ce que, sur un plan technique et sportif, Extrem Dog Alsace est "affiliée à la FFST, Fédération Française des Sports de Traîneau, de ski/vtt jöring et de canicross Délégataire auprès du Ministère des Sports", qui intègre canicross, bike jöring, patinette à un ou deux chiens, kart de 4 à 8 chiens sur terrain sec, et ski jöring sur neige, ou traîneau avec de 2 à 12 chiens.

Pour les athlètes compétiteurs, "la course du Bannstein fait partie du calendrier national : elle permet donc de marquer des points pour le classement de la coupe de France". L'avantage ici est de pouvoir choisir entre une performance liée strictement à la vitesse et une prouesse plus mécanique et technique.

Canicross du Bannstein

Sur le canicross du Bannstein, pourquoi pas devenir musher le temps d'une course avec un attelage à deux chiens en roller (ou "patinette", selon la terminologie utilisée par la FFST) ?

Une formule sur deux jours au choix

Flexible en termes de mode de déplacement, les organisateurs le sont aussi en matière d'emploi du temps : "nous repartons cette année sur le même principe que celui mis en place en 2015, qui a été très apprécié des coureurs", qui consiste en "deux manches séparées en ne conservant que la meilleure", précise Frédéric. "Généralement, les épreuves se font au cumul des deux manches. Ici, nous laissons la possibilité aux coureurs de ne participer qu'à une seule épreuve, soit le samedi, soit le dimanche."

Dans l'univers du canicross, c'est assez inédit, pourtant cela représente un vrai avantage pour les coureurs, car "certains travaillent le week-end et ne peuvent pas se libérer les deux jours." De plus, la liberté de choix permet de multiples combinaisons : "les propriétaires de plusieurs chiens peuvent courir un jour avec l'un et le lendemain avec l'autre", ou pour les novices qui souhaitent simplement découvrir le canicross, ce peut être l'occasion de tester une ou plusieurs épreuve(s). Et de recommencer le lendemain, s'ils ont été conquis. 

Grâce à ce principe, et du fait aussi que "la majorité des coureurs connaissent nos organisations depuis de nombreuses années - et nous suivent en quelque sorte - la première édition a été un succès immédiat avec plus de 150 départs sur les deux jours". En 2016, pour parfaire encore l'organisation, "seuls quelques aménagements seront apportés au niveau du parcours, afin d'éviter une partie un peu trop caillouteuse. De plus, nous aurons davantage d'infrastructures avec l'ajout de chapiteaux pour la partie restauration".

Canicross du Bannstein

Le canicross du Bannstein proposera en 2016 un terrain encore plus doux, propice à protéger les pattes fragiles de l'athlète canin.

L'esprit "découverte pour tous"

Si le canicross du Bannstein a l'ambition de "donner l'occasion à ceux qui pratiquent la discipline de se rencontrer et donc de se mesurer aux autres pour se situer en termes de niveau", les visiteurs extérieurs sont aussi les bienvenus : "ils sont venus nombreux sur la première édition et ont apprécié de voir à la fois le côté complicité avec le chien et l'aspect plus sportif."

Gage d'ouverture à tous les profils, et afin de partager sans modération la convivialité et l'ambiance de l'événement, les organisateurs ont décidé de mettre en place "une épreuve de marche, pour permettre à ceux qui ne sont pas trop sportifs de pouvoir participer". Avec ou sans chien, chacun est donc invité à venir profiter du grand air, de la forêt, et du spectacle sensationnel des créatures mi-humaines, mi-canines qui enthousiasmeront le public par leur surprenante vivacité.

Quelle que soit l'épreuve, "nous tenons à mettre nos disciplines à la portée de tous", souligne Frédéric. En la matière, il suffit d'un peu d'équipement et d'un minimum de pratique pour pouvoir tenter sa première fois. Comme le précise l'organisateur, "pour les vrais débutants, du côté équipement, il faut un harnais pour le chien et une ceinture ou un baudrier pour le maître avec une longe élastique afin d'amortir les chocs". De plus, avant de se lancer, "je pense qu'il est indispensable de se préparer physiquement, d'avoir quelques notions en course à pied ou VTT, d'autant que notre épreuve a un peu de dénivelée. Cela peut éviter de se faire mal", conseille-t-il. Notamment en canicross, sur lequel un départ à six pattes est nettement plus vif que sur deux jambes.

L'essentiel étant de garder à l'esprit que "c'est surtout une course binôme : le plus important est que maître et chien prennent du plaisir". Ce qui s'obtient simplement, en faisant siennes les valeurs que la FFST mentionne dans sa charte du mushing : une discipline plurielle, qui se pratique "avec du respect, du partage, de la réglementation et surtout du bon sens."

Canicross du Bannstein

Un chien heureux, une maîtresse comblée - voilà un binôme des plus enthousiasmants, préfigurant les nombreux attelages qu'il vous sera certainement donné de croiser au col du Bannstein les 19 et 20 mars prochains.

Modalités pratiques

Dates : 19 et 20 mars 2016

Lieu : col du Bannstein, Lautenbach (68)

Epreuves et horaires du samedi :

  • 14h30 : enfants, sur 1km (8/11 ans) ou 2,5km (12/16 ans)
  • 15h : kart avec attelage de 4 à 8 chiens, sur 5,3km
  • 15h30 : roller, sur 5,3km
  • 16h : bike jöring, sur 5,3km
  • 16h30 : canicross, sur 5,3km

Epreuves et horaires du dimanche :

  • 9h : kart avec attelage de 4 à 8 chiens, sur 5,3km
  • 9h30 : roller, sur 5,3km
  • 10h : bike jöring, sur 5,3km
  • 10h45 : canicross, sur 5,3km
  • 11h15 : marche, sur 5,3km
  • 14h : enfants, sur 1km (8/11 ans) ou 2,5km (12/16 ans)

Tarifs :

  • canicross et bike jöring : 8€ pour une manche, 13€ pour les deux manches
  • kart et roller : 10€ pour une manche, 15€ pour les deux manches
  • enfants : 2€
  • marche : 4€

Majoration de 5€ pour inscription après le 13/03

Petite restauration sur place et repas du samedi soir seront assurés par une association du village : "Les enfants du tilleul".

Bulletin d'engagement à télécharger ici : http://www.extremdog.com/item/download/9_d6278c6d14e7709883a1652b76bdda2d

Pour toute information complémentaire : http://www.extremdog.com/item/134-canicross-alsace-bannstein-2016

Extrem Dog Alsace est à suivre sur Facebook : https://www.facebook.com/extremdogalsace/


L'auteur,
Elyse Moreigne

Editrice de Plaisir du sport en Alsace, passionnée de langages écrits, nageuse, coureuse et randonneuse, parfois triathlète, engagée pour valoriser la pratique sportive en Alsace en tant que source de bien-être, d'enthousiasme, de dépassement de soi !
.

Cet article n'a pas encore été commenté.

Commentez cet article

Référence de l'article : Erreur

Votre nom :

Votre adresse e-mail (elle ne sera jamais affichée) :

Votre site web :

Votre message :

Important : confirmez votre email* :

Communiquez !

Insérer une partie suggestions