S'offrir une première fois sur le Cannondale Enduro Tour - Evénements | Plaisir du Sport En Alsace
FB Instagram
Rêver, vibrer, s'épanouir par une lecture différente du sport nature et outdoor en Alsace !
Bandeau accueil
Bandeau accueil
Bandeau accueil
Les défis en Alsace
Cyclisme
CannondaleEnduroTour2016_6.jpg

S'offrir une première fois sur le Cannondale Enduro Tour

Si le VTT de descente vous attire plus que tout, il existe un challenge, en Alsace et dans les Vosges, qui vous permet chaque année, depuis 2009, de faire le plein de sensations : le Cannondale Enduro Tour.

Par étapes réparties d'avril à septembre, sur des spots en pleine forêt, les circuits séduisent les amateurs de technique et de vitesse. Casque intégral, gants, vélo tout suspendu ou endurigide sont requis pour pouvoir prendre part à l'une des manches de cette série, dont la prochaine se tiendra à Sainte-Marie aux-Mines (68) le 4 septembre.

D'une ambition tout d'abord locale, le Cannondale Enduro Tour a vu son public largement plébiscité par les internationaux, qui trouvent sur les pentes vosgiennes tous les éléments d'une prestation réussie. Qui a dit qu'il fallait quitter l'Alsace - et les Vosges - pour s'éclater en enduro ?

© Crédit photos : Julien Carez

Cannondale Enduro Tour

Un challenge d'étapes enduro dans les Vosges qui cartonne !

Discipline à part entière de VTT, l'enduro "est apparu dans les années 2000 en France grâce notamment au développement technologique des vélos. C'est une discipline héritée de l'enduro moto, qui mêle des éléments de VTT de descente et de cross-country", peut-on lire sur Wikipédia.

En Alsace, c'est sous l'impulsion d'un champion que le Cannondale Enduro Tour a vu le jour : "Jérôme Clémentz, mon ami, a créé le premier circuit d'enduro en 2009 avec deux épreuves au Lac Blanc et à Lièpvre", indique Pauline Dieffenthaler, elle-même championne de VTT enduro. "Il voulait développer la pratique et trouvait que, dans le grand est, il n'y avait pas d'événement. Alors il s'est lancé !"

L'objectif était de proposer un circuit en local, pour les compétiteurs "car, sinon, il fallait aller dans les Alpes pour trouver une compétition". Et bien sûr, l'envie était là de "montrer que les Vosges ont les atouts nécessaires pour organiser une épreuve d'enduro". D'autant qu'offrir aux locaux la possibilité de rouler près de chez eux, c'est permettre de "venir le dimanche matin, faire la course entre amis, manger et boire un coup avant de retourner dans leur famille." Sur un plan strictement financier, cela représente "moins de frais de péage, d'autoroute, de nuitées, etc.", ainsi qu'une plus grande souplesse en termes d'emploi du temps.

Pourtant, lorsque Jérôme présente l'idée au président du vélo club de Sainte-Marie-aux-Mines pour monter l'épreuve de Lièpvre (68), et annonce réunir 150 pilotes, le président ne le croit pas. C'est sans compter "la communication par bouche-à-oreille, qui fait s'envoler les inscriptions jusqu'à 200 dès la première année !" s'enthousiasme Pauline. Au point que désormais, après 7 ans d'existence, "les Allemands, Belges, Suisses, qui ont eu de bon échos de notre série", viennent à chaque manche, et comptent parmi les 30% d'étrangers environ qui s'inscrivent aux épreuves. "Même les Allemands, réputés pour leur exigence et leur sérieux me disent que c'est la meilleure série qui existe en Europe !"

Cannondale Enduro Tour

Des épreuves très largement appréciées par les locaux, auxquels l'événement est dédié, mais aussi par 30% de participants internationaux.

Un territoire pour répondre aux exigences de l'enduro

Pour démarrer dans la discipline, ce n'est pas compliqué : "l'enduro est tout simplement un grand tour de vélo", définit Pauline, "où les riders vont monter en liaisons, non chronométrées, puis parcourir les spéciales en mode course, car là ils seront chronométrés. Les spéciales sont donc les descentes, sur lesquelles on a parfois quelques coups de cul", liés à la technicité des passages et à la pente donc au potentiel de vitesse que peuvent prendre les riders.

Sur le Cannondale Enduro Tour, "le mot d'ordre est d'avoir un parcours qui soit préparé aux petits oignons", explique la passionnée, soit "un bon mix entre technique, pente, vitesse, partie ludique pour que chacun, chacune se fasse plaisir".

Pour répondre à cet objectif, les spots retenus, allant de Dabo en Moselle à St-Dié dans les Vosges, et incluant deux étapes alsaciennes, proposent tous les éléments pour bien s'amuser. En effet, le massif vosgien "correspond parfaitement à notre discipline", car il propose, du nord au sud, une grande diversité de sentiers, et offre la possibilité de "choisir des spots où les trails sont bien".

C'est sur cet aspect que l'organisation mise avant tout, car pour répondre à un large public, "j'ai toujours tendance à insister sur le fait qu'il faut que le parcours soit accessible et plaisant, même si les acteurs locaux voudraient le rendre plus technique", souligne Pauline. Car "le succès de l'enduro vient de la possibilité pour chaque VTTiste de pouvoir s'amuser sur les spéciales". Or si ça devient trop élitiste, "on va retomber dans l'erreur qu'a fait le cross-country, où les épreuves regroupent 50 personnes et où plus aucun local ne veut participer de peur de se prendre un tour dans la vue..."

Forts de cette notion, afin d'augmenter le plaisir sans trop s'éloigner du principe de base qui est d'offrir un événement local, l'organisation "aimerait élargir l'offre en essayant de proposer une manche outre-Rhin, mais il faut avoir le terrain de jeu adéquat." Une nouveauté qui s'intégrera peut-être sur les éditions à venir ?

Cannondale Enduro Tour

Un sport qui se veut ouvert à tous, dès l'instant où les sensations prennent le dessus sur l'appréhension des descentes parfois très techniques.

Des circuits longs ouverts à tous les niveaux

Positionné en tant qu'épreuve populaire, "tout le monde peut se lancer sur le Cannondale Enduro Tour", estime l'organisatrice, "mais il faut quand même avoir une base physique car les épreuves sont assez exigeantes - avec généralement 1 000 à 1 500m de dénivelée négative en fonction des manches, et des distances qui comptent entre 30 et 35km".

Chaque manche est bien sûr destinée à permettre aux habitués de pratiquer l'enduro, "mais les personnes qui roulent une fois par semaine sur un vélo tout suspendu 120mm peuvent très bien venir faire la course". Quels que soient le niveau et l'expérience, les organisateurs sont prêts à recevoir tous les profils.

Pour les débutants, "nous avons proposé sur la manche de Mollau en mai dernier une catégorie OPEN qui permet de découvrir en douceur la discipline : les participants font 3 spéciales (sur les 5 prévues pour la course). Elles sont non chronométrées, donc sans stress !" De plus, et même s'il s'agit d'une série, la découverte sur une seule étape du Tour est possible : "chaque inscription est individuelle. Donc on peut simplement ne faire qu'une manche", et ainsi valider que l'on est prêt à aller plus loin.

Sachant par ailleurs que le rythme habituel laisse de la marge : "sur nos courses, nous avons la possibilité de faire partir les coureurs quand ils veulent, c'est-à-dire qu'ils vont partir sous l'arche de départ et auront un délai maximal pour faire le tour (par exemple, ils ont 5h pour revenir au point de départ). Ensuite, ils enchaînent liaisons et spéciales et peuvent partir dès qu'ils sont prêts sur les spéciales. Cela permet à chacun de monter à son rythme, et de partir une fois qu'ils ont récupéré de la montée. Les filles partent généralement vers le début, pour avoir le temps de faire le tour".

Si vous êtes néophyte mais vivement intéressé(e), pour savoir si vous êtes prêt(e), "le plus simple est de tester !" assure Pauline. Alors : "tentez l'aventure ! L'enduro, c'est comme aller faire un tour entre potes le dimanche, monter tranquillement en discutant, et se tirer la bourre en descente ! L'important est d'arriver en bas avec le sourire pour partager une bonne bière bien méritée !" Des arguments qui auront sans doute de quoi motiver même les plus pantouflards.

Cannondale Enduro Tour

Participer au "Tour" complet, ce n'est peut-être plus pour cette année. Mais, comme le précise Pauline "on peut prendre part à une seule épreuve de la série". La prochaine date pour se tester : Sainte-Marie-aux-Mines, le 4 septembre.


 Cannondale Enduro Tour

Pauline Dieffenthaler : "Je m'occupe entièrement du Cannondale Enduro Tour depuis 2 ans, car Jérôme m'a laissé son bébé, vu qu'il n'a plus le temps de gérer. On travaille en collaboration : les clubs de vélo s'occupent du tracé, des secours, des autorisations, repas et bénévoles. Loizo Rider Productions gère les relations partenaires, la communication, les inscriptions et le chronométrage. Chaque club peut postuler pour organiser une épreuve chez lui."


Modalités pratiques

Epreuves 2016

  • Dabo (57) : passée (avril)
  • Mollau (68) : passée (mai)
  • Sainte-Marie-aux-Mines (68) : le 4 septembre
  • St-Dié (88) : le 11 septembre

4 septembre, épreuve de Sainte Marie-aux-Mines (68) :

  • 3 longues spéciales chronométrées
  • tarifs : 40€ pour les licenciés FFC, 43€ pour les non-licenciés
  • 7h30 : ouverture des inscriptions sur place
  • 8h30 : départ des premiers concurrents (les gros dossards partent en premier)
  • 10h30 : départ des derniers dossards (généralement les meilleurs)
  • Entre 8h30 et 15h30, les coureurs sont sur le parcours.
  • 12h30 : arrivée des premiers concurrents sur le village
  • 16h : podium

11 septembre, épreuve de St-Dié (88)

  • 6 spéciales chronométrées
  • 35km et 1 500m de dénivelée positive
  • tarifs : 40€ pour les licenciés FFC, 43€ pour les non-licenciés

Plus d'infos : http://www.cannondale-endurotour.com/

Page Facebook : https://www.facebook.com/Cannondale-Enduro-Tour-1517571241825953/

Cannondale Enduro Tour


L'auteur,
Elyse Moreigne

Editrice de Plaisir du sport en Alsace, passionnée de langages écrits, nageuse, coureuse et randonneuse, parfois triathlète, engagée pour valoriser la pratique sportive en Alsace en tant que source de bien-être, d'enthousiasme, de dépassement de soi !
.

Cet article n'a pas encore été commenté.

Commentez cet article

Référence de l'article : Erreur

Votre nom :

Votre adresse e-mail (elle ne sera jamais affichée) :

Votre site web :

Votre message :

Important : confirmez votre email* :

Communiquez !

Insérer une partie suggestions