Trail des Marcaires 2014 - technicité et authenticité d'une épreuve devenue mythique - Evénements | Plaisir du Sport En Alsace
FB Instagram
Rêver, vibrer, s'épanouir par une lecture différente du sport nature et outdoor en Alsace !
Bandeau accueil
Bandeau accueil
Bandeau accueil
Les défis en Alsace
Course à pied
Affiche_marcaires_1.jpg

Trail des Marcaires 2014 - technicité et authenticité d'une épreuve devenue mythique

Le trail des Marcaires : un nom qui a tendance à résonner à l'oreille des traileurs comme celui d'un challenge difficile, réputé technique et réservé aux pure-players de la discipline.

Est-ce la distance, l'alternance des montées et descentes, les petits sentiers rocailleux qui engendrent une telle renommée ? Pourtant d'autres courses, strictement de même format, existent ailleurs en Alsace - mais quand un mythe est établi, il a tendance à s'envelopper d'une aura de mystère.

Gaële Giot, nouvelle organisatrice des épreuves, n'a pas vraiment envie de lever ce voile de magie - car quand on est au fond de la vallée de Munster, on atterrit de toute façon dans un autre univers, où courage, ténacité, et exacerbation des sens finissent par procurer un plaisir unique en son genre. 

© Crédit photos : Nicolas Fried et Vincent Chapin, L'Alsace en courant - http://www.alsace-en-courant.com/

 

Privilégier les sentiers techniques, quelle que soit la distance

Le Trail des Marcaires 2014 se déclinera cette année en trois formats.

Le classique, long de 52km, avec une dénivelée de 2 200m. 

Le Défi de Muhlbach, qui reste à 31km pour 1 400m de dénivelée positive.

Il y aura aussi la p'tite course du Trail des Marcaires, longue de seulement 12km, mais avec déjà 550m de dénivelée positive et un profil qui n'a rien à envier à ses grandes soeurs. "Nous souhaitions faire découvrir dans cette petite distance tout ce qu'on peut trouver dans un trail : de la dénivelée, des sentiers, du hors-piste..." Et tous les traileurs seront bien servis : car le parcours présente une très forte pente au départ, avec, en bonus, "une petite remontée corsée avant la descente finale".

Du sport, donc, il y en aura le 25 mai prochain : de la montée, de la technicité, de la sueur... Gaële Giot, qui reprend les rennes de l'organisation cette année, a même envie d'en faire encore plus : "Nous souhaitons que le trail des Marcaires marque l'esprit des coureurs, nous aurons moins de chemins larges, nous allons privilégier les paysages, les sentiers, une forte dénivelée, la technicité... La vallée de la Wormsa est sans doute la partie la plus technique, parfois glissante, avec ses petites pierres roulantes et d'autres grosses pierres un peu plus stables..."

Même si l'envie de faire découvrir le trail est bien là, il ne s'agit pas de faire dans la dentelle. "Le trail est une discipline difficile", rappelle Gaële. Et ceux qui le pratiquent ont envie d'aller au-delà de leurs capacités, de vivre quelque chose de différent. La difficulté fait partie du processus : "elle se conçoit presque de tradition : nous sommes en territoire marcaire...", souligne Gaële.

Une empreinte "Marcaires"

Et c'est bien de ce fait-là que le Trail des Marcaires ne ressemble à aucun autre. De par sa situation géographique : ancré dans un territoire séculaire fait de traditions et de labeur dans un cadre somptueux, le Trail des Marcaires rend honneur à ces "exploitants agricoles du massif vosgiens élevant des vaches laitières pour la production du fromage de munster" (extrait du site de l'Office de tourisme de la vallée de Munster).

Gaële confirme que le comité d'organisation "a envie de garder cette empreinte d'un trail authentique, qui valorise la tradition régionale. On est en pleine nature, un peu coupés du monde, les circuits donnent accès à des paysages et des endroits autrement difficile d'accès..."

L'authenticité marcaires sera 100% respectée en 2014 lors du Trail des Marcaires, avec une date de course qui tombera à la St Urbain - or, comme le rappelle le site de l'OdT de la vallée de Munster, c'est "à la St Urbain, le 25 mai, que les marcaires quittaient leur village, au son des cloches du troupeau pour regagner les chaumes".

Outre cette évidence historique et patrimoniale, il va de soi qu'une émotion surprend le coureur qui emprunte pour la première fois ces sentiers-là. Elle a été la mienne lors du tout premier défi de Muhlbach, en 2011, où, par chance, j'ai réalisé, en tant que troisième féminine, mon premier podium. Je souhaite que cette émotion soit la vôtre, si c'est votre première fois cette année.

Entraînement : le partage d'expérience d'une organisatrice au top dans la course à pied longue distance

En tant qu'athlète de très bon niveau, Gaële n'est absolument pas avare de bons conseils, et nous fait part de son expérience. Elle qui est coachée à distance par Christophe Mallardé (du Team Espoir Salomon), a terminé troisième féminine en 4h51 (à presque 3 minutes de la première féminine) sur le Trail du Petit Ballon, soit 52e du classement général.

Ainsi, pour elle, pour participer à l'épreuve des 52km, "il faut s'entraîner deux mois à l'avance, avec des sorties longues de 2h30-3h et garder un temps de repos entre chacune de ces sorties longues". Les séances avec des fortes dénivelées s'envisagent plus de trois semaines avant la course : "on peut faire 2 x 600m de dénivelée sur une séance par exemple, c'est une excellente préparation."

Il faut évidemment prévoir du repos, donc un entraînement sur des distances plus courtes, 15 jours avant l'épreuve, sinon on risque de ne pas être performant le jour de la course. Dans cette période-là, on garde du temps pour travailler sur la vitesse, faire des séances au seuil, qui permettent de garder la foulée, on peut faire de la VMA pyramidale...

Et surtout : "il faut se faire confiance, écouter son corps", insiste Gaële.

Avec le Trail des Marcaires, la démonstration est une nouvelle fois faite que la discipline n'a rien de classique : comme il est écrit dans le best-seller Born to run, "les femmes deviennent plus fortes que les hommes" - et Gaële, pour le coup, en est la preuve vivante. D'où une volonté pour cette organisatrice hors-pair de "féminiser" l'approche trail, même lorsqu'il s'agit d'une épreuve aussi abrupte que celle des Marcaires. Ne serait-ce qu'au travers de visuels d'athlètes souriantes, épanouies, prodigieuses. Alors mesdames, souriez : vous ferez peut-être l'affiche de la prochaine campagne de communication du Trail des Marcaires.


Bon à savoir

Les inscriptions sont ouvertes et se font directement en ligne (attention : majoration pour inscription après le 10 mai).

Des reconnaissances seront organisées (départ à la salle des fêtes de Muhlbach-sur-Munster) :

- pour le 31km : le samedi 3 mai à 13h30.

- pour la p'tite course (12km) : le samedi 10 mai à 14h.

- Pour la grande course, 2 reconnaissances seront organisées : les dates seront communiquées sur facebook.

Si vous avez déjà le joli gobelet rouge du Trail des Marcaires, apportez-le, car aucune distribution d'eau ne se fera sans lui cette année.

Les lots seront fournis par Jog'R, partenaire principale, et Weleda. "Une touche locale avec des spécialités locales liquides et solides" sera aussi au programme des récompenses.

À noter : le Défi de Muhlbach fait partie cette année du Trail Tour Alsace, en tant que deuxième course haut-rhinoise et plus longue distance de l'ensemble des épreuves.

 


L'auteur,
Elyse Moreigne

Editrice de Plaisir du sport en Alsace, passionnée de langages écrits, nageuse, coureuse et randonneuse, parfois triathlète, engagée pour valoriser la pratique sportive en Alsace en tant que source de bien-être, d'enthousiasme, de dépassement de soi !
.

Cet article n'a pas encore été commenté.

Commentez cet article

Référence de l'article : Erreur

Votre nom :

Votre adresse e-mail (elle ne sera jamais affichée) :

Votre site web :

Votre message :

Important : confirmez votre email* :

Communiquez !

Insérer une partie suggestions