Grimpée du Hohrodberg - là, tout n'est qu'ordre et beauté... - Evénements | Plaisir du Sport En Alsace
FB Instagram
Rêver, vibrer, s'épanouir par une lecture différente du sport nature et outdoor en Alsace !
Bandeau accueil
Bandeau accueil
Bandeau accueil
Evénements du moment
Course à pied
Hohrodberg_affiche.jpg

Grimpée du Hohrodberg - là, tout n'est qu'ordre et beauté...

Quand on est coureur, il arrive toujours un moment où l'on ressent un vrai coup de coeur. Un parcours, des paysages, un défi personnel, une ambiance nous surprennent, et laissent une empreinte affective indélébile.

En l'occurrence, c'est la Grimpée du Hohrodberg qui a provoqué en moi un fort désir d'y revenir. Exigeante mais pas trop, charmante dans son décor naturel et par ses points de vue, la course offrira son format 13,1km et 600m de dénivelée positive pour la dernière fois le 12 avril prochain, avant de se transformer en un trail plus ambitieux - et plus dans l'air du temps - en 2015.

Loin d'être élitiste, même si elle compte pour le Trophée des Vosges, il y a mille et une bonnes raisons pour participer à la dernière version de "ma" plus belle course au monde : la Grimpée du Hohrodberg.

Un démarrage en douceur

Pour les habitués de la course en montagne, c'est une course de mise en jambes, idéalement située en début de saison. Deuxième course courte du Trophée des Vosges après le mini-trail de l'âne de Rouffach du 16 mars, elle permet de marquer quelques points pour les meilleurs, et de se faire plaisir en montée.

Premier retour sur la route, à mi-parcours, avec une vue dominante sur la vallée

"C'est aussi une course de démarrage pour tous ceux qui n'ont jamais fait de course en montagne", indique Arnaud Wagner, responsable de la communication de l'AS Munster, organisateur de l'événement.

La pente est certes là, mais à part quelques raidillons tout à fait accessibles, l'ascension est très régulière. Comme en témoigne la courbe de dénivelée, qui montre que la pente est inférieure à 10% sur l'essentiel du parcours. Il y a même deux kilomètres de plat entre le 8e et le 10e kilomètre - de quoi reprendre des forces avant le finish.

Pour les encouragements, pas de souci : le public et les bénévoles sont là, et les parties raides - ou les retours au calme - sont rappelés avec des illustrations humoristiques, souhaitées par le président du club.

L'un des dessins humoristiques qui animent le parcours

Une arrivée au sommet

Il reste qu'un tel parcours ne se savourerait pas de la même façon s'il redescendait au point de départ. "Lorsqu'on a fini sa course, on est au sommet, au niveau du col du Wettstein, à la ferme-auberge du Glasborn", précise Arnaud.

Cela fera 35 ans en 2014 que le parcours s'arrête tout en haut, avec une vue imprenable sur les crêtes, souvent encore enneigées à cette saison.

"La ferme-auberge du Glasborn est notre partenaire historique", confirme Arnaud.

Et si vous n'avez rien prévu en soirée, pourquoi ne pas joindre l'agréable (de la course) à l'agréable (de l'après-course) en restant dîner ? Car la ferme-auberge vous accueille bien entendu pour vous restaurer après l'effort, que ce soit pour savourer symboliquement votre victoire sur la montagne, ou, de façon plus terre-à-terre, pour déguster les petits plats traditionnels faits maison.

Encore quelques mètres avant l'arrivée

Et pour le retour ?

Lorsque le point de départ et l'arrivée sont différents, se pose le problème de savoir comment on va se changer là-haut et comment on va rentrer.

Tout d'abord, l'AS Munster propose d'acheminer les effets personnels des coureurs à l'arrivée - il suffit de le signaler lors du retrait du dossard. Prévoyez un sac avec des affaires chaudes de rechange car il fait encore frais en hauteur à cette saison.

D'autre part, un covoiturage est possible avec les autres coureurs. De nombreuses personnes sont simplement là pour accompagner et montent leur véhicule au Glasborn après le départ. Nul doute qu'une place sera disponible.

Enfin, vous pourrez redescendre en courant (pour faire votre récupération tranquillement). Il existe un chemin direct vers Munster, d'environ 7km, qui vous fera regagner le point de départ rapidement. Bien sûr, la solution de le faire en marchant existe aussi.

Quoi qu'il en soit, les organisateurs ne vous laisseront pas tomber - et dans le pire des cas, vous resterez festoyer avec eux à la ferme-auberge en attendant que quelqu'un vous redescende...

Un superbe panorama, pour les tout derniers mètres

Le format trail en préparation

Vous êtes probablement curieux de connaître ce qui vous attend pour 2015 ?

"À date, nous sommes encore en réflexion sur le parcours. Ce qui est certain, c'est que nous devons respecter le cahier des charges des trails, donc faire passer par plus de chemins et avoir moins de bitume."

Oui mais, un trail : est-ce que ça signifie beaucoup de descente ? "Non, car nous gardons comme objectif d'arriver à la ferme-auberge du Glasborn. C'est surtout en termes de distance que le parcours va évoluer : nous allons nous situer entre 20-25km avec une grosse montée, et plutôt du plat sur la fin."

Le parcours devrait être finalisé avant l'été prochain et dévoilé aux amateurs à ce moment-là.

Modalités pratiques 2014

Un prix d'inscription "mini" : 10€ pour inscription anticipée, +2€ de majoration le jour-même (via le bulletin d'inscription, à date non disponible - ou sur le site le-sportif.com).

Départ à 16h le samedi 14 avril 2014.

Un lot offert à chaque participant.

Le parcours est constitué de 5,850km de route et 7,250km de chemins et sentiers.

Pour vous entraîner, vous pouvez télécharger les coordonnées GPS du parcours, et vous amuser à faire une reconnaissance (en marche rapide ou en courant).

Chaussures de trail non obligatoires.

Deux points de ravitaillement.

Et en exclusivité pour vous, voici le plan d'entraînement d'Arnaud pour la Grimpée Hohrodberg, sur 4 semaines.


Toutes les infos sur la course : http://hohrodberg.blogspot.fr/ et la page facebook associée : https://www.facebook.com/GrimpeeDuHohrodberg

Beau spectacle de "là derrière, dans la vallée de Munster"...


L'auteur,
Elyse Moreigne

Editrice de Plaisir du sport en Alsace, passionnée de langages écrits, nageuse, coureuse et randonneuse, parfois triathlète, engagée pour valoriser la pratique sportive en Alsace en tant que source de bien-être, d'enthousiasme, de dépassement de soi !
.

Cet article n'a pas encore été commenté.

Commentez cet article

Référence de l'article : Erreur

Votre nom :

Votre adresse e-mail (elle ne sera jamais affichée) :

Votre site web :

Votre message :

Important : confirmez votre email* :

Communiquez !

Insérer une partie suggestions