FB Instagram
Rêver, vibrer, s'épanouir par une lecture différente du sport nature et outdoor en Alsace !
Bandeau accueil
Bandeau accueil
Bandeau accueil
Soigner le corps
Multisports
Naturopathie_accueil.jpg

Anticiper et soigner ses blessures par la naturopathie

La blessure, chez tout sportif régulier, est un moment physiquement mais aussi moralement éprouvant. Lorsqu'elle survient, cela rompt un certain équilibre personnel, remet en question des habitudes bien ancrées. La solution qui s'impose : patienter - et pourquoi pas en profiter pour revoir sa copie ? Car il est tout à fait possible de garantir son bien-être physique sur la durée en corrigeant certaines erreurs dans la gestion de son corps.

En termes de naturopathie, le remède consiste à rééquilibrer l'individu dans sa globalité. Anne-Lise Collet, ingénieur chimiste et ultra-traileuse récemment reconvertie en conseillère en naturopathie, explique que "l'objectif est de prévenir ou de traiter les pathologies, afin de maintenir ou de rétablir un bon équilibre dans le corps".

Très active dans le milieu sportif alsacien pour parler de sa profession, elle a, lors d'une conférence organisée par le Rosheim Running club en novembre 2017, dévoilé les règles d'or à observer pour éviter les blessures. Des habitudes tellement simples à prendre, qu'on se demande pourquoi on n'y avait pas pensé avant.

 Choisir Naturopathie

En novembre 2017, Anne-Lise a animé une conférence à Rosheim, organisée par le Rosheim running club, sur la thématique "Blessures : prévention et traitement".

La naturopathie ? Des règles de base pour booster naturellement son potentiel physique et mental

Anne-Lise Collet est devenue naturopathe il y a quelques mois. À 42 ans, cette ingénieur chimiste, sportive d'endurance, qui s'intéresse au fait-maison, au naturel, a voulu structurer ses connaissances et en savoir un peu plus sur les méthodes naturelles pour apporter du bien-être aux personnes sur la durée. Et notamment aux sportifs, qui plus est d'endurance, pour qui garder un corps en bon état de fonctionnement est primordial.

Pour définir sa profession, Anne-Lise explique que "le naturopathe considère l'individu dans sa globalité". Educateur de santé, son rôle est de "corriger les causes plutôt que les conséquences". L'approche met en avant les techniques à appliquer pour avoir une hygiène de vie optimale, "à partir desquelles il est possible de prévenir l'apparition des symptômes, des maladies".

L'action du naturopathe se base sur trois piliers, qu'il analyse de façon complémentaire :

  • l'apport d'une alimentation saine et vivante,
  • la gestion du stress, des émotions,
  • la respiration / l'activité physique.

En pratique, lors de la consultation, "on dresse un inventaire des habitudes alimentaires, de l'activité physique, de la santé, de l'hygiène de vie de la personne venue prendre des conseils. Il est important de bien cerner les habitudes, car les conseils du naturopathe doivent pouvoir s'appliquer à la personne, à ses goûts, à son rythme de vie". À partir des points mis en lumière lors de la consultation, "je propose 5 actions hiérarchisées à mettre en oeuvre ainsi qu'un plan d'hygiène vital", explique la spécialiste.

Ce qui s'applique à tous s'applique très bien au sportif car "les réglages alimentaires permettent le maintien du poids de forme, les compléments alimentaires offrent un soutien au corps et lui permettent un fonctionnement optimal. Les soins du corps apportent du bien-être, et la phase de préparation mentale aide à gérer les émotions et le stress."

La naturopathie

 La gestion des émotions, la respiration, l'alimentation sont les piliers de l'action en naturopathie. Est-ce le secret de ces coureurs détendus, en pleine forme, sûrs d'aller au bout de leur performance ? (Crédit photo : Eric Ferry, Foulées des 4 Portes 2017 à Rosheim)

Commencer par une alimentation saine, naturelle et variée

Impossible d'y couper court : la règle de base pour maintenir son corps en bon état de fonctionnement est de miser sur une alimentation performante. En la matière, il existe des règles d'or "à appliquer chaque jour", rappelle Anne-Lise :

  • "3 repas par jour au minimum
  • Un dîner végétarien, car pendant la nuit, c'est la détox qui opère. Si le corps est surchargé, le sommeil n'est pas réparateur.
  • Respecter 3 à 4h entre chaque repas.
  • Prendre son temps : si l'on mange trop vite, la sécrétion des sucs digestifs ne se fait pas.
  • Bien mâcher : la fonction de découpe facilite la suite du travail de digestion et imprègne les aliments de sucs digestifs.
  • Ne pas mâcher de chewing-gum : ils donnent l'impression au corps que l'on mange.
  • Trop de sel surcharge les cellules, cela empêche d'intégrer les autres nutriments.
  • Attention aux sucres rapides de l'alimentation industrielle."

Le repas idéal se composera ainsi d'une moitié de légumes (dont 1/2 de légumes cuits et 1/2 de légumes crus), un quart de céréales et un quart de protéines. "Les protéines n'apportent pas d'énergie, mais sont une source d'acides aminés. Idéalement, il faut mélanger : pour moitié des protéines animales, pour moitié des protéines végétales. Les glucides forment le carburant du muscle et la nourriture du cerveau (sucres lents, sucres rapides, fruits, légumes, produits laitiers). Les lipides sont une source d'énergie indispensable. Les bons acides gras, polyinsaturés, sont essentiels car le corps de les fabrique pas."

Attention à veiller aux associations : les acides aminés essentiels (qui sont au nombre de 8) sont moins présents dans les protéines végétales que dans les protéines animales. "L'huile de colza est la mieux équilibrée pour les Oméga 3 (elle a un bon rapport qualité/prix). Elle se conserve au frigo. Le mieux est de la prendre de qualité bio et première pression à froid." Pour les glucides, l'index glycémique est à considérer pour éviter les pics et les creux, générateurs d'hypoglycémie.

Il faut savoir aussi que les sportifs ont des besoins accrus en antioxydants, car l'activité physique (comme l'activité intellectuelle) génère des radicaux libres. S'il y a excès de pratique sportive, le corps n'arrive plus à équilibrer.

Naturopathie et alimentation saine et naturelle

Quelques astuces : "Repérer les fruits et légumes riches en antioxydants ? Rien de plus facile : ce sont les plus colorés ! Le vin et le chocolat sont également riches en antioxydants. Les probiotiques sont utiles pour réensemencer la flore intestinale, et les produits de la ruche pour leurs effets toniques, reminéralisants, antiseptiques". Ici : une bonne association et idée de goûter qui mélange fruit frais et fruits secs parsemés de miel.

Un corps en pleine forme pour éviter les blessures

Afin de se préserver des blessures, les solutions naturelles existent - elles sont innombrables !

L'élément essentiel à prendre en compte dans la gestion d'un des risques majeurs de blessure, l'inflammation, est le fameux équilibre acido-basique. "Il est essentiel dans la gestion d'un corps en bon fonctionnement", nous rappelle Anne-Lise. "En principe, le corps se régule tout seul : la journée, l'activité génère de l'acidité qui est régulée pendant la nuit." Cependant, excès de sel, de sucre, de protéines animales, de gluten, de laitages ; pas assez de fruits et légumes ; excitants (café, soda, alcool) ; stress ; excès de sport ou de sédentarité peuvent provoquer une acidose (pH en dessous de 6,8), souvent responsable des inflammations. Pour y parer, il faut alors foncer sur les épices et herbes, le quinoa, la châtaigne, noisettes, fruits et légumes (banane, PDT vapeur, figue, ...) et les acides gras essentiels (Oméga 3, EPA, DHA)".

Pour bien récupérer, l'eau refroidit le corps, élimine les toxines et aide à la cicatrisation. "Il faut privilégier l'eau du robinet, car les eaux minéralisées chargent le corps." Le massage permet la récupération et l'évacuation des toxines. La micro-nutrition va résorber certains problèmes : "Magnésium et Potassium sont efficaces contre les crampes et courbatures". De plus, le sommeil est essentiel chez le sportif, puisqu'il permet la reconstruction cellulaire, l'élimination des déchets, la récupération. En cas de carence de sommeil, les performances cardiovasculaires sont moins bonnes. C'est pour cela qu'il faut apprendre à s’écouter, se reposer, "ne pas attendre la vraie blessure pour arrêter. Il y a des périodes de repos complet qui sont indispensables" rappelle la thérapeute.

Et si on en arrive quand même à la blessure, il existe tout un panel de solutions naturelles pour la traiter. "On peut utiliser l'homéopathie, ou résorber les douleurs avec du froid, ou du chaud, des huiles essentielles.... L'argile par exemple attire tout ce qui est toxine, résorbe ce qui est inflammatoire." De plus, dans ces moments-là, l'accompagnement émotionnel devient très important pour regagner en confiance, gérer la douleur, garder la motivation (hypnose, kinésiologie, fleurs de Bach, pensée positive...)

Finalement, s'il n'y avait qu'une seule chose à retenir de tout cela, c'est que "le corps a ses ressources pour guérir : il suffit de l’aider à les trouver. Il faut mettre le doigt sur la cause, sinon on risque de simplement déplacer le problème." Voilà une approche intelligente, simple et respectueuse. Dites, on s'y met quand ?

 Naturopathie : les solutions pour guérir les blessures

"Les trois grands principes de la naturopathie : alimentation, émotion, respiration restent valables pour le sportif, à condition de les appliquer à chaque individu selon son cas particulier. De plus, il ne faut pas tout prendre au pied de la lettre ni tout appliquer en même temps. L'essentiel est d'avoir une bonne hygiène globale au quotidien, d'acquérir les bons réflexes, de savoir garder du plaisir".


Choisir Naturopathie : Anne-Lise Collet

Anne-Lise Collet a 42 ans. Ingénieur chimiste et diplômée d'un master en environnement et développement durable, elle a aussi les défis sportifs dans le sang - comme le montre son parcours dans le trail et l'ultra-trail :

  • 2013, cross du Mont-Blanc (23km, 1 680m D+) ;
  • 2014, Eiger Trail E51 (51km, 3 100m D+) ;
  • 2015, OCC (Orsières – Champex – Chamonix, 53km, 3 300m D+) et Tour des Fiz (61km, 5 000m D+) ;
  • 2016, Echappée Belle en relais (65km, 5 100m D+) ;
  • 2017, 90km du Mont-Blanc (92km, 6 220m D+) et UT4M 100 (98km et 5 100m D+).

Et en 2018, elle partira sur la TDS (212km et 7 300m D+) en dossard solidaire (Pour le Rire Médecin).

En quête de plaisir, de sens, elle utilise le sport comme moteur d'aventure familiale - et intérieure.

Diplômée Conseillère naturopathe par un cursus de 2 ans de l'école Plantasanté, elle a créé Choisir Naturopathie en septembre 2017 pour l'accompagnement des sportifs, le bien-être au travail, la perte de poids.

contact@choisir-naturo.fr - 06 83 53 25 36
Facebook : @choisirnaturo – www.choisir-naturo.fr

 Choisir Naturopathie

 


L'auteur,
Elyse Moreigne

Editrice de Plaisir du sport en Alsace, passionnée de langages écrits, nageuse, coureuse et randonneuse, parfois triathlète, engagée pour valoriser la pratique sportive en Alsace en tant que source de bien-être, d'enthousiasme, de dépassement de soi !
.

Cet article n'a pas encore été commenté.

Commentez cet article

Référence de l'article : Erreur

Votre nom :

Votre adresse e-mail (elle ne sera jamais affichée) :

Votre site web :

Votre message :

Important : confirmez votre email* :

Communiquez !

Insérer une partie suggestions