La grande randonnée et l'itinérance en Alsace - s'offrir le plus beau des voyages à pied - Tendances | Plaisir du Sport En Alsace
FB Instagram
Rêver, vibrer, s'épanouir par une lecture différente du sport nature et outdoor en Alsace !
Bandeau accueil
Bandeau accueil
Bandeau accueil
Evolution de la pratique
Randonnée tous niveaux
GRP_3.jpg

La grande randonnée et l'itinérance en Alsace - s'offrir le plus beau des voyages à pied

Echapper au monde, ou encore le redécouvrir, partir à l'aventure, équipé d'un sac à dos et d'une bonne paire de chaussures de marche - chacun de nous s'est déjà senti pousser des ailes à l'évocation d'un grand voyage à pied... Suivre le chemin de Compostelle ou réaliser le GR20 en Corse figurent parmi les projets évoqués avec émotion chez de nombreux randonneurs.

Sans même partir aussi loin, pour s'évader et voyager, l'Alsace offre elle aussi de belles escapades. Grande traversée des Vosges, tour des Ballons d'Alsace, chemin des châteaux forts d'Alsace jalonnent l'espace d'itinéraires de découverte thématique ou naturelle.

Le réseau des Grands itinéraires pédestres venant de naître officiellement au travers de la signature de la charte de réseau des grands itinéraires Pédestres à Saverne (67), lors des assises nationales des randonnées et des activités pleine nature, les sentiers itinérants devraient s'étoffer, sinon par leur taille et nombre, du moins par les services proposés tout autour.

Les engagements de ce nouveau réseau s'étendent sur 7 chantiers majeurs, dont la promotion de la grande itinérance auprès des différents publics, la mise en commun de moyens et d'expertise pour faire profiter chacun de la meilleure expérience de randonnée possible. Les avantages pour le randonneur : une pratique mieux structurée, mieux organisée, des services tout autour qui connaissent et comprennent les attentes des randonneurs itinérants, des offres (accompagnement, hébergement, découverte touristique...) qui se structurent pour mieux répondre aux attentes des randonneurs.

Voilà : le mouvement grande randonnée est en marche - rejoignez-le !

 

Passage du GR®5, circuit de la Traversée du massif des Vosges, au château de Lichtenberg, Pays de la Petite Pierre (67), en vignette et ci-dessus - © INFRA - ADT BAS-RHIN. 

La grande itinérance - une autre façon de se mettre en marche

Avec 110 000km de chemins balisés en métropole et dans les territoires d'Outre-mer, les Grands itinéraires en France représentent "le plus beau des voyages à pied !"

Comme l'affirment les représentants de la randonnée en France, "liée au bien-être, à la convivialité, au désir de découvrir autrement les patrimoines naturels et culturels, au défi sportif, l'itinérance est une nouvelle façon de randonner qui répond aux nouvelles attentes de randonneurs en France et à l'international".

Aujourd'hui, en effet, "avec la recherche d'authenticité, du retour au vivre-ensemble, de l'envie croissante de partage, de rencontres, du souhait de donner du sens à sa vie et à ses vacances, et de la recherche d'expériences combinant émotions, sensations et plaisir", la Grande Randonnée apporte une réponse. Une fois dehors, "on se laisse envahir par les sons, les images, les odeurs. On redécouvre la nature, l'humain". Randonner, "c'est un temps où l'on prend le temps. C'est un moment de culture, de loisir, d'intelligence où le cerveau est disponible." Autant d'éléments qui répondent en tous points aux aspirations contemporaines.

Dans ce contexte-là, il tombait sous le sens que les principaux acteurs s'organisent pour mettre en oeuvre des outils pour faciliter, inciter, accueillir le randonneur, consommateur de restauration locale et d'hébergement le long du chemin. Car la nouvelle donne, c'est que "le randonneur découvre un paysage et un patrimoine qu'il a à coeur de visiter". On n'est plus à l'époque où le randonneur est simplement un "errant, celui qui passe, dépense peu avant de s'éloigner dans la lointain".

En Alsace, les grands itinéraires (la Grande traversée des Vosges, le Tour des Ballons des Vosges, mais aussi le Chemin des châteaux forts d'Alsace en 28 étapes de Wissembourg à Thann entre autres), sont jalonnés en étapes accessibles à tous les niveaux, à découvrir à son rythme.

 

Les itinéraires sont décrits en détail dans les TopoGuides® comme celui de la Traversée du Massif des Vosges (en photo), ou La ligne bleue des Vosges. 

Le Chemin des châteaux forts d'Alsace est quant à lui en cours de balisage (2016) par les bénévoles du Club Vosgien, qui installeront au total 1 500 panneaux directionnels.

Une aventure riche de sens qui se décline au pluriel et au format local

Outre les aspects sociaux liés au partage, au mélange des générations, des cultures, chacun a sa propre approche philosophique de l'itinérance, avec une recherche humaine très personnelle. Ainsi, pour beaucoup de randonneurs, "la marche est un réveil, une résistance au confort qui nous tend les bras, une libération de soi-même face à l'emprise de la société".

Différente de la randonnée contemplative ou accompagnée, la grande randonnée s'exprime par un besoin d'autonomie associé à un esprit de liberté : chacun a envie de vivre l'aventure en cohérence avec sa propre façon de voir le monde.

Décrite comme "un pas de côté, un risque", la grande randonnée répond à "un désir croissant de sens, au besoin de rêve, au retour du collectif aussi. Dans cette même pratique, on observe des attentes de plus en plus individualisées. On souhaite plus de conseils, de confort, mais aussi de la liberté. On souhaite vivre une aventure mais on veut également de la sécurité, vivre une expérience collective mais en même temps avoir du temps pour soi", évoquait-on déjà lors des assises nationales de la randonnée de septembre 2011.

"En proposant de vivre cette aventure, cette expérience, cette rencontre vers soi et vers l'autre, l'itinérance est sans conteste une réponse adéquate aux souhaits d'authenticité, de vitalité, de sens des randonneurs", réaffirmait-on à Saverne. Des pratiquants qui sont aussi à la recherche d'itinéraires porteurs de sens, de chemins dont le nom transporte à lui seul dans un autre univers : il en est ainsi du Chemin de R.L. Stevenson, dans le sud du Massif Central.

De plus, "les sportifs des GR® recherchent dans l'itinérance un moyen de se tenir en forme, d'être au contact de la nature, et nombreux sont ceux en quête de performance" et de dépassement de soi par des challenges sans cesse plus relevés. 

Quel que soit l'objectif, l'aventure peut donc commencer dès le "bout du chemin", pourquoi pas au départ de Wasselonne, d'Epfig, ou encore de Buhl ? Car même si le dépaysement est plus vif lorsqu'on part en trek à l'étranger, il suffit de rompre avec ses habitudes, de partir à pied sans rentrer directement chez soi pour vivre une aventure. L'expérience est-elle alors aussi riche que si l'on part à l'autre bout du monde ? Certainement, car "le but initial du voyage n'est qu'un stimulant pour partir", écrivait Massimo Grammellini dans son roman Comme à la fin des contes de fées, "l'important est de se mettre en marche, sinon tu n'arriveras nulle part". Et une fois parti, chaque pas en dehors de son petit confort quotidien est en lui-même un dépaysement lors duquel il faut s'adapter, jouer de souplesse et prendre ce que le chemin nous donne...

En Alsace (ici sur le chemin de St Jacques de Compostelle, entre Kientzheim et Riquewihr - 68), des périples grands ou petits permettent à chacun de vivre des moments à part, à tenter une fois ou à renouveler plusieurs fois dans l'année.

Respecter et se respecter - le bon comportement en itinérance

Partir en local, cela permet de se rassurer voire de cadrer plus efficacement son désir d'aventure. C'est aussi un argument pour être encore plus respectueux. En la matière, il convient d'envisager la préservation de l'environnement que l'on va traverser d'une part. Cela est largement acquis par les randonneurs réguliers, et les rappels de bons gestes sont repris dans la charte du randonneur développée par la FFRandonnée. Les recommandations portent sur le fait de rester sur les sentiers, préserver les sites, privilégier les transports en commun et le covoiturage, garder les chiens en laisse, laisser pousser les fleurs, refermer les clôtures et barrières, etc. Des principes à adopter sur les courtes balades comme sur les plus longs itinéraires - la nature appartenant à tous.

D'autre part, la randonnée itinérante peut permettre de développer le respect que l'on se porte à soi-même. Un concept axé sur le fait de "marcher en douceur", développé par l'école de la marche. Cette école propose de découvrir l'Art de marcher® au travers d'une méthode basée sur trois grands principes : la respiration, la posture et la conscience.

Expliquée par Daniel Zanin lors des assises nationales sur l'itinérance pédestre en 2011, la méthode de marche naturelle et consciente permet de "cultiver cette attention au présent, qui permet d’être dans une démarche d’écoute, d’attention des autres et de moi-même." Il invite à se poser la question : "Faut-il marcher pour aller voir quelque chose ou marcher... pour le plaisir de marcher ?" Car "marcher avec douceur, être concentré sur sa respiration, attentif au présent, permet d'ouvrir une porte de sérénité dans le mental".

Les apprentissages de l'école de la marche respectent les besoins, les envies, les blocages, les limites ou l'absence de limite chez chacun. L'occasion de réapprendre à marcher - pour envisager sans peine des formats plus grands. Dans les Vosges et en Alsace, des demi-journées, journées voire des stages de 3 jours seront proposés l'automne prochain à Epinal, Colmar, Nancy, Strasbourg l'automne prochain. Pour en savoir plus : http://www.ecoledelamarche.org/ et http://www.marche-consciente.com/ - Contact : Alain Niquet - a.niquet@ecoledelamarche.org

Alors même si "le vrai voyageur ne sait pas où il va", comme l'affirme un proverbe chinois, mettez à profit votre envie de voyage pour vous (re-)découvrir et (re-)découvrir le territoire qui vous entoure. Une façon comme une autre de (re-)donner de la valeur à tout ce qui en avait peut-être inconsciemment un peu perdu. Bonne route !

 

Le vrai randonneur sait ce qu'il doit respecter - des bons gestes à transmettre de génération en génération.


Les circuits de grande randonnée en Alsace :

Autres exemples de circuits proposés par Tourisme Alsace : http://www.tourisme-alsace.com/fr/activites-pedestres/itineraires-grandes-randonnees.html

  • le Chemin de St Jacques de Compostelle (Wissembourg-Orschwiller - 158km, 7 jours)
  • le sentier de l'Ill (Sélestat-Strasbourg - 64km, 3 jours)
  • le chemin des ducs (Saâles-Marckolsheim - 67km, 4 jours)

Les informations pour bien randonner en local :

À proximité :

En savoir plus sur les chemins du Réseau des Grands Itinéraires Pédestres :

Bien préparer son itinérance avec mongr.fr, (site web accessible en mai 2016) : http://www.mongr.fr/

FFRandonnée : https://www.ffrandonnee.fr/

Le flyer : La randonnée pédestre itinérante - une expérience intime au service des territoires (cliquez sur l'image pour télécharger le flyer)


L'auteur,
Elyse Moreigne

Editrice de Plaisir du sport en Alsace, passionnée de langages écrits, nageuse, coureuse et randonneuse, parfois triathlète, engagée pour valoriser la pratique sportive en Alsace en tant que source de bien-être, d'enthousiasme, de dépassement de soi !
.

Cet article n'a pas encore été commenté.

Commentez cet article

Référence de l'article : Erreur

Votre nom :

Votre adresse e-mail (elle ne sera jamais affichée) :

Votre site web :

Votre message :

Important : confirmez votre email* :

Rejoignez-nous sur Facebook !

Insérer une partie suggestions