Gigantisme vibratoire au Taennchel - avec Pascal Garny, accompagnateur de randonnées - Randonnées photos | Plaisir du Sport En Alsace
FB Instagram
Rêver, vibrer, s'épanouir par une lecture différente du sport nature et outdoor en Alsace !
Bandeau accueil
Bandeau accueil
Bandeau accueil
Randonnnées photos
Randonnée familiale
Rando_Pascal_accueil_1.jpg

Gigantisme vibratoire au Taennchel - avec Pascal Garny, accompagnateur de randonnées

Pascal Garny, accompagnateur en moyenne montagne, créateur de Côté Vosges, organisait le 18 juillet dernier une randonnée découverte d'un des hauts-lieux d'énergie en Alsace : le massif du Taennchel. 

Ancrée autour d'une thématique bien spécifique, celle d'une "initiation sourcier", la randonnée se proposait d'apprendre à connaître les outils dudit sourcier (Jean-Michel Garny), et à utiliser ces ressources afin de déterminer, selon les besoins, l'emplacement d'une source, le taux vibratoire d'une pierre, l'âge d'un arbre, etc.

C'est avec un brin de perplexité mais surtout l'envie d'en savoir plus que démarrait cette balade familiale, riche de découvertes, de quelques points de vue, mais surtout de superbes rochers spectaculaires.


Départ : Thannenkirch (68)

Distance : 10,7km

Dénivelée positive : 430m

 Randonnée avec un sourcier au Taennchel

Lien openrunner vers le parcours : http://www.openrunner.com/index.php?id=5171734


 

Randonner avec Pascal Garny, accompagnateur en moyenne montagne basé à Thann, cela ne consiste pas simplement à marcher. Outre l'originalité des thématiques qu'il propose régulièrement, venir avec lui, c'est aussi le meilleur moment pour s'arrêter et prendre le temps de découvrir la nature. Sur le chemin abrupt qui précède l'arrivée au Taennchel, il nous apprend, lors d'une pause, à différencier les sapins - par les fruits, les odeurs, voire les saveurs.

L'autre guide, plus spirituel, de notre randonnée, c'est Jean-Michel Garny, sourcier géobiologue. Pour entrer dans la thématique du jour, il nous initie à l'art du pendule : recherche d'une source, sens du courant, points cardinaux - toute question que l'on se pose peut être prétexte à l'utilisation des outils du sourcier.

Ainsi, lorsque nous arrivons au niveau du Rocher pointu - gigantesque, intimidant : il semble surveiller la zone - c'est pour Jean-Michel l'occasion de mesurer le taux vibratoire de la pierre, qui est extrêmement élevé, comme sur de nombreux autres rochers du Taennchel.

Jean-Michel nous explique qu'au fur et à mesure de notre progression sur le massif, il faut "ouvrir des portes. Sinon on a l'impression que le pas est lourd, qu'on ne peut pas avancer". Des portes invisibles aux yeux - qui se trouvent peut-être ici, dans ce dédale de rochers ?

Prudemment, nous arrivons à une seconde étape : le Rocher des titans. Un chemin permet d'accéder à la base du "monument", assemblage inattendu de blocs de pierre géants.

Hormis les rocs, la végétation, de part et d'autre, recèle quelques particularités : entrelacs d'arbres, ou, comme ici, un tronc fantasque, qui a décidé de ne laisser pousser ses branches que d'un seul côté. 

Jean-Michel, habilement secondé, décide, grâce à son pendule, de calculer l'âge de cet arbre bien curieux.

Plus loin, le géobiologue, habitué à l'exercice énergétique, même sans aucun outil, ressent spontanément l'énergie qui se dégage de cet abri naturel formé par les arbres - dont le pendule confirme le haut taux vibratoire.

À proximité, la présence du mystérieux mur païen, qui s'étend sur 2 300m, nous incite à considérer le territoire comme empreint de magie. 

D'ailleurs, l'aspect sulfureux des pierres empilées comme un feuilletage ne nous amène-t-il pas à nous poser des questions ? Auxquelles est répondu par l'élaboration d'idées aussi imaginatives qu'improbables... 

Dans ce contexte énigmatique, l'image du Haut-Koenigbsourg, émergeant de la brume, fait furtivement son apparition.

Au fil des rochers et de la sophistication de la végétation, nous touchons au point le plus éloigné du parcours. La faim se fait sentir.

Le Rocher des reptiles semble tout indiqué pour s'arrêter déjeuner.

Jean-Michel découvre auprès de la pierre un taux vibratoire exceptionnel, qui nous incite encore plus à prendre place.

L'esplanade naturelle offre suffisamment d'espace pour que, une fois restaurés, Pascal puisse nous montrer l'utilisation concrète d'un outil indispensable dans la panoplie du parfait randonneur : la boussole.

Nous prenons alors le chemin du retour, en longeant la crête côté sud, passant par l'abri du "Kutzigbuch", où nous épiloguons sur la signification du terme. "Hêtre" étant la traduction de l'allemand "Buche", nous en déduisons qu'il s'agit de l'abri du "hêtre décoiffé". Un attribut que l'on peut appliquer à de nombreux arbres sur le massif.

Parvenus à l'extrémité sud-est du massif, nous surplombons d'un bon 300m le Haut-Ribeaupierre, culminant lui-même à 642m au-dessus de Ribeauvillé.

Après le Rocher de la paix d'Udine, nous quittons le Taennchel. C'est le corps remplit d'énergie - et les yeux pleins d'images de cailloux - que nous redescendons sur Terre, et rejoignons le reste de l'humanité (après, bien sûr, avoir refermé toutes les portes que nous avions ouvertes). À côtoyer de si près le gigantisme et l'énergie des roches, les esprits se sont envolés très loin du concret, et on s'est presque senti pousser des ailes. Une expérience rare et appréciable, qui, comme toutes les bonnes choses, est à renouveler - sans trop attendre...


En savoir plus sur le Taennchel :

- https://fr.wikipedia.org/wiki/Taennchel

- http://pascal.bosshardt.pagesperso-orange.fr/pages/le_taennchelpag.html

Les sourciers et géobiologues en Alsace :

- https://sites.google.com/site/sgeurope3/home

Jean-Michel Garny est sourcier géobiologue à Pulversheim. Pour le contacter : j.m.garny@orange.fr

Randonner avec Côté Vosges : http://www.cotevosges.com/


L'auteur,
Elyse Moreigne

Editrice de Plaisir du sport en Alsace, passionnée de langages écrits, nageuse, coureuse et randonneuse, parfois triathlète, engagée pour valoriser la pratique sportive en Alsace en tant que source de bien-être, d'enthousiasme, de dépassement de soi !
.

Cet article a été commenté 1 fois

De : JANINE BROUET, le 16/08/2015 à 17h57min10s |
Félicitations pour ce parcours si riche en énergie auquel j'aurais souhaité participer,mais j'habite le 74...et grâce à votre site,j'ai pu admirer ces rochers si chargés en vibrations.Bravo à toute l'équipe qui a réalisé ce reportage. Janine
Commentez cet article

Référence de l'article : Erreur

Votre nom :

Votre adresse e-mail (elle ne sera jamais affichée) :

Votre site web :

Votre message :

Important : confirmez votre email* :

Communiquez !

Insérer une partie suggestions