Redoubler d'effort dans le cadre nature du Trail de la Hasel - Evénements | Plaisir du Sport En Alsace
FB Instagram
Rêver, vibrer, s'épanouir par une lecture différente du sport nature et outdoor en Alsace !
Bandeau accueil
Bandeau accueil
Bandeau accueil
Evénements du moment
Course à pied
Trail_Hasel_7.jpg

Redoubler d'effort dans le cadre nature du Trail de la Hasel

Dans une contrée mystérieuse des Vosges centrales, dans une vallée parsemée de roches et peuplée de légendes de géants, a pris son essor, il y a trois ans, un nouvel événement : le Trail de la Hasel.

Organisée par le ski-club Oberhaslach, la manifestation propose deux épreuves aux noms singuliers : le Rocher et le Camphrier.

Sur des distances de 14 et de 28km, avec 400 ou 1 100m D+, la troisième édition du Trail de la Hasel ravira un public fasciné par la beauté des parcours et prêt à tout donner pour dépasser ses propres limites.

Le samedi 27 juin, venez courir et profiter de la fraîcheur de la forêt, au gré du murmure sauvage et enchanteur de la Hasel.

Faire découvrir la beauté et la richesse du massif forestier de la vallée de la Hasel

Quand on aime la montagne, on la parcourt quelle que soit la saison. Et lorsqu'il n'y a plus de neige, les membres du ski-club Oberhaslach courent sur les massifs qui les entourent. De cette énergie passionnée est né le Trail de la Hasel : deux épreuves destinées à faire découvrir un territoire bien particulier.

On se retrouve en effet, dans un "secteur sauvage", indique Jérémie Gillmann, membre de l'organisation. "Beaucoup de coureurs viennent y découvrir un nouveau terrain de jeu." On y rencontre des lieux insolites et remarquables, comme le jardin des fées, ancien lieu de culte celtique où l'on découvre les vestiges d'un cromlech. L'endroit offre "un panorama remarquable avec le massif du Champ du Feu juste en face. Lorsque le regard file vers le sud-ouest, on aperçoit très bien les crêtes au-dessus du Lac Blanc et on devine au loin le Hohneck."

Par ailleurs, en comparaison avec les Hautes-Vosges, la végétation ici est différente : "il y a beaucoup plus de zones boisées, même sur les crêtes."

C'est sur ce réseau de sentiers et chemins "très bien entretenus par le Club Vosgien" que l'équipe d'organisation "propose des parcours ludiques et techniques, à la montée comme à la descente". Sur des épreuves "où la résistance et le dépassement de soi se conjuguent avec le respect de la nature."

Des montées, des sentiers, des rochers - accessoirement aussi des fées et des géants : de quoi savourer un moment de sport en montagne comme on les aime.

Faire renaître une course mythique et avant-gardiste du trail en Alsace

Le créneau nature et exigence du Trail de la Hasel a pris sa source dans un événement aujourd'hui disparu, qui avait marqué la course en montagne : la montée du Rocher de Mutzig. Il tenait à coeur aux organisateurs de reprendre le flambeau de "cette course mythique, en nous appuyant sur le cahier des charges du trail : une épreuve qui se court sur des chemins et des sentiers balisés, entièrement en milieu naturel, avec des dénivelées importantes."

Les deux épreuves ainsi créées répondent aux attentes de deux types de coureurs : les débutants et les expérimentés, avec un couple distance/dénivelée accessible pour le Camphrier (14km, 400m D+), et un profil plus acrobatique sur le Rocher, avec 28km et 1 100m D+.

Le Camphrier doit permettre au plus grand nombre de découvrir la discipline trail. Il se déroule ainsi : "après 4km de faux-plat pour se mettre à température, 2km de montée en paliers permettent de se départager. Ensuite, ça redescend progressivement avec des passages en sentiers ludiques. On arrive à la cascade de Soultzbach par une pente relativement raide et glissante, et c'est le retour vers le village avec un faux-plat roulant mais usant, car à moins de 1km de l'arrivée. Pour se faire plaisir, il faut avoir quelques sorties en montagne d'une bonne heure dans les jambes."

Sur le Rocher, "le parcours est identique au Camphrier sur les 6 premiers kilomètres. 2km de montée supplémentaires permettent l'accès à la porte de pierre. Une petite redescente de 300m, suivie d'une remontée, font accéder au point culminant de la course : le col de Narion à 923m d'altitude. On profite de la crête pendant 1km avant de plonger dans la première descente sérieuse du parcours, entièrement en sentiers. Il reste une petite transition à effectuer avant d'attaquer la deuxième grosse montée du parcours vers le jardin des fées, à 831m d'altitude. Les 9km restants, principalement en descente, offrent 2-3 relances qui risquent de faire mal aux jambes."

Sur l'épreuve du Rocher, il faut "une bonne endurance" pour enchaîner les montées, "et maîtriser les longues descentes techniques, car les chevilles sont pas mal sollicitées." Le parcours emprunte en partie le tracé historique de la montée du rocher de Mutzig, avec des passages par le col du Wildberg et la Porte de Pierre (le Rocher de Mutzig ayant quant a lui été classé zone d'action prioritaire par l'ONF, le passage n'y a pas été autorisé).

L'ambiance d'une course du samedi

540 participants à la première édition, 570 sur la deuxième ont déjà testé l'effort proposé par le Trail de la Hasel. Un chiffre suffisant, car l'objectif est de "garder une ambiance détendue et conviviale", précise Jérémie, donc de ne pas grandir trop vite. Il en va de la qualité d'accueil des participants, comme de la charge de travail des bénévoles, "qui représentent près de 100 personnes, et doivent être contents de venir donner un coup de main, sans que cela soit une contrainte pour eux."

Le format de l'événement, quant à lui, se cherche encore : depuis le lancement du trail, "les parcours ont pas mal évolué pour différentes raisons. Pour attirer plus de coureurs, le format du Rocher a été raccourci à 28km au lieu de 31." Reste, "pourquoi pas, à proposer un format plus long, de 45km ?"

En termes de remaniements, cette année, le départ et l'arrivée se font au même endroit. "L'objectif est double : améliorer le spectacle proposé, et rallonger le début de course, afin que les coureurs soient plus espacés avant d'attaquer la première montée du parcours, pour éviter les bouchons. Pour cela, nous allons mettre en place un pont provisoire sur la Hasel afin de permettre le passage des coureurs."

Quant à la date, si elle laisse peut-être craindre la chaleur, "cela sera supportable", rassure Jérémie, "car nous sommes tout le temps en forêt, les premiers kilomètres le long de la Hasel rafraîchissent, et, avec l'altitude, on perd quelques degrés également". L'après-course sur place en sera d'autant plus agréable : l'inscription au trail comprend en effet un bon pour une tarte flambée, car "l'envie est de prolonger la fête après l'effort, avec un groupe de musique, Slide Box, qui sera là pour assurer l'ambiance", affirme Jérémie.

"Nous avons la chance d'avoir un cadre champêtre le long de la Hasel qui accueille parfaitement tout ça". Et nous savons désormais que la fille du géant ne descendra plus de son château fort pour s'emparer de nous comme de jouets qui remuent. Sauf si, intriguée, il lui prend l'envie de franchir d'un bond la distance et de venir elle aussi - pourquoi pas ? - se mêler à la danse.

Des participants ravis, une ambiance d'après-course pour continuer à partager : c'est ça aussi le Trail de la Hasel.


Le ski-club Oberhaslach

Le "sport pour tous", devise du ski-club Oberhaslach, se retrouve dans le trail, mais aussi dans des activités comme le canoë kayak, l'organisation de semaines de marche, ou encore celle d'une marche populaire au mois d'octobre, et une course de ski de fond inscrite au calendrier régional au mois de décembre.

"Un de nos objectifs actuels est de relancer la pratique du ski de fond chez les jeunes, souvent les petits enfants des membres fondateurs d'un club qui a dépassé récemment les 30 ans d'existence. L'hiver dernier, plus de 30 jeunes entre 4 et 12 ans sont montés sur des skis."


Modalités pratiques

Date : samedi 27 juin

Lieu : Oberhaslach (67)

Horaires et formats :

  • 15h : Le Rocher, 28km, env. 1 100m D+
  • 16h : Le Camphrier, 14km, env. 400m D+

Tarifs :

  • Le Rocher : 24€
  • Le Camphrier : 16€

À savoir : pour les licenciés de la Ligue d'Alsace d'Athlétisme, le Trail de la Hasel fait partie du Trail Tour Alsace 2015.

Inscriptions : http://www.performance67.com/Inscriptions/Hasel2015/Paiement.html

Plus d'infos sur : http://traildelahasel.fr

Chaque concurrent recevra un T-shirt technique souvenir ; les 3 premiers scratch de chaque course ainsi que le premier de chaque catégorie d'âge seront récompensés par des lots fournis par les sponsors de l'événement.

Une vallée verdoyante, où l'on s'engouffre sans hésitation, à la découverte des sentiers et des mystères qui l'entourent.


L'auteur,
Elyse Moreigne

Editrice de Plaisir du sport en Alsace, passionnée de langages écrits, nageuse, coureuse et randonneuse, parfois triathlète, engagée pour valoriser la pratique sportive en Alsace en tant que source de bien-être, d'enthousiasme, de dépassement de soi !
.

Cet article n'a pas encore été commenté.

Commentez cet article

Référence de l'article : Erreur

Votre nom :

Votre adresse e-mail (elle ne sera jamais affichée) :

Votre site web :

Votre message :

Important : confirmez votre email* :

..

Insérer une partie suggestions