FB Instagram
Rêver, vibrer, s'épanouir par une lecture différente du sport nature et outdoor en Alsace !
Bandeau accueil
Bandeau accueil
Bandeau accueil
Sport santé
Multisports
CREDIR_accueil_2.jpg

Transition professionnelle : le sport, partie intégrante du processus de formation du CREDIR

À Kientzheim (68), l'organisme associatif du CREDIR s'est donné une mission spécifique : permettre aux professionnels en difficulté de s'entraîner pour résoudre les problématiques spécifiques liées à une transition dans leur vie active.

Le CREDIR propose pour cela des stages de trois jours, s'intéressant aux composantes humaine, professionnelle et physique de chacun. L'objectif est d'apporter à chaque participant les moyens de gérer au mieux sa transition, d'évacuer le stress, de reprendre confiance en soi.

Dans cette méthode, le sport, facilitateur d'équilibre personnel, représente un levier essentiel du processus.

 

Être accompagné dans la transition - sur l'exemple des sportifs de haut-niveau

Dans les parcours professionnels, comme dans les parcours sportifs des athlètes de haut niveau, "se succèdent les périodes où l'on est content de ses résultats, d'autres où l'on est déçu - enfin il peut arriver des moments où l'on est blessé", explique Jean-Denis Budin, membre à l'origine de la création du CREDIR.

"Les athlètes de haut niveau", poursuit-il, "lorsqu'ils sont blessés, ou vivent un échec, s'entourent de professionnels : ils ont besoin d'être accompagnés pour gérer leur transition, car ils font face à des situations nouvelles."

C'est justement cet apprentissage que propose le CREDIR, ou "centre d'entraînement pour professionnels en transition", sur des stages de trois jours, avec une méthode qui repose sur deux principes :

  • l'accompagnement par des pairs, "des personnes qui font le même métier, qui ont vécu des hauts et des bas, avec lesquelles il est plus facile de créer une complicité", et l'intervention d'experts, sur des problématiques professionnelles spécifiques. "Il s'agit de regarder ces difficultés pour aider à mieux les traverser."
  • la compréhension globale des problématiques de chacun, puisqu'il s'agit d'aborder les aspects intellectuels, professionnels, émotionnels, psychologiques, physiques et médicaux.

Le CREDIR propose des stages de formation de trois jours, qui s'adressent à toute personne en situation de transition, se retrouvant par ailleurs isolée dans sa vie professionnelle. Car si l'alternance échec/victoire est valable à tous les échelons dans l'entreprise, elle s'avère d'autant plus marquante pour les dirigeants, indépendants, salariés et demandeurs d'emploi.

"S'entraîner à gagner" en recherchant les petites victoires

Pour le CREDIR, le rebond ou la transition ne se conçoivent qu'à partir d'un bien-être physique et mental. Or celui-ci est accessible facilement par le sport.

"Ici, on ne recherche pas la performance physique", rassurent d'emblée Johann Fleck et Alexis Werwer, les deux coaches sportifs du centre de formation professionnelle agréé. "L'idée est de réaliser un point santé, de donner des pistes de pratiques sportives, des perspectives de petites victoires sur son corps et sur son stress à chaque séance." Alexis et Johann sont là pour orienter : "on est dans le jeu, le plaisir de l'activité. Il n'y a aucune notion de contrainte", affirme Johann.

Pendant le stage de formation, les coaches proposent 3 cours de sport : marche nordique, fitness et renforcement musculaire. L'apprentissage se fait au fur et à mesure, "en réalisant avec les stagiaires des exercices qui vont leur faire prendre conscience de leur posture, de leur respiration, de leur ressenti musculaire..." Il y a toujours une évolution, avec des progrès "perceptibles dès 3 jours : c'est encourageant !" s'enthousiasme Alexis.

L'ambition est de redonner goût à l'activité physique, facteur d'équilibre personnel, par le biais de gestes simples, accessibles à tous. "Nous construisons avec les stagiaires les bases d'exercices qu'ils pourront facilement reproduire chez eux", expliquent les coaches.

 Alexis Werwer initie les stagiaires aux exercices et aux bons gestes - un apprentissage que chacun pourra reproduire facilement chez soi.

Se déconnecter un peu - pour mieux se reconnecter

L'apprentissage physique du stage représente un moment à part. Car même si le site web du CREDIR indique que "les séminaires ont pour objectif de resituer les stagiaires sur leur parcours professionnel et individuel et/ou en recherche d'inspiration et de nouvelles performances", pendant 2 heures chaque jour de stage, les séances de sport donnent l'occasion de se relâcher.

D'une part, parce qu'on sort complètement du contexte professionnel.

D'autre part, parce que "la libération du stress que permet le sport engendre une transformation physique et mentale, au niveau du ressenti intérieur", constate Johann. Enfin, "âge, niveau de pratique sportive, handicap parfois, font de ces moments une aventure humaine, où certains participants osent prendre la parole de façon décomplexée et spontanée."

Ce qui compte également, c'est que "les stages assurent la motivation : on n'est pas seul", explique Alexis, "et les coaches sont là pour montrer les bons gestes". De plus, en termes d'organisation personnelle, "le fait d'avoir rendez-vous, par écrit, avec le coach, aide à ne pas repousser le moment d'y aller."

Alexis et Johann soulignent aussi que, quel que soit le niveau, chacun peut adapter l'intensité de l'exercice à réaliser : "on fixe des objectifs par palier, à court et moyen terme."

L'atout majeur de ma méthode, c'est que "chacun cherche à prendre du plaisir : c'est un des leviers de l'efficacité sur la durée", confirment les coaches.

Car l'un des objectifs de la formation, c'est de permettre au rebond d'emmener les stagiaires le plus loin possible - une réflexion que le CREDIR a d'ores et déjà bien intégrée, et que le centre de formation, doublé d'une orientation recherche, a pour ambition de sans cesse améliorer.

Loin de l'univers professionnel, Johann Fleck (à gauche) accompagne les stagiaires dans la réalisation d'exercices ludiques, simples à réaliser, dans lesquels ils (re)trouvent du plaisir à se dépenser physiquement.


Quelques références au sport qui prennent tout leur sens dans la vie professionnelle

Jean-Denis Budin est l'auteur d'une thèse intitulée "Les histoires méconnues des chefs d'entreprise en difficulté : à la recherche des facteurs clés du succès dans l'échec".

Il a listé 23 facteurs clés du succès dans les transitions, dont certains trouvent un écho dans les situations sportives.

L'un des premiers conseils consiste notamment à "regarder les échecs comme une étape normale de la vie." La référence au sport prend ici tout son sens : parfois on gagne, parfois on perd.

Jean-Denis nous recommande également de "maintenir ses activités annexes, dites de troisième vie" - comme le sport, qui permet de faire un break en dehors de toute sollicitation professionnelle ou personnelle.

Par ailleurs, il est utile d'identifier "son niveau de résilience", autrement dit : comment transformer la douleur en force ? Le lien avec le sport : douleurs musculaires pour progresser, efforts pour se dépasser, trouve sa place ici aussi.

Lorsqu'il s'agit de "faire attention à son corps, à son image", le sport permet d'obtenir des résultats.

Enfin, recommande Jean-Denis : "Méfiez-vous de l'escalade de votre engagement : identifiez les zones d'activités qui génèrent de la fatigue". Car comme pour l'entraînement, l'efficacité n'est pas liée à la quantité mais à la qualité.


Pour en savoir plus

Pour des informations générales, consultez le site web du CREDIR : http://www.credir.org/

Pour en savoir plus sur les stages de trois jours : http://www.credir.org/#!copie-de-stage-de-3-jours/c3l2

Les intervenants sportifs :

- Johann Fleck

www.johannfleck.fr

- Alexis Werwer

www.coach-at-home.fr

 


L'auteur,
Elyse Moreigne

Editrice de Plaisir du sport en Alsace, passionnée de langages écrits, nageuse, coureuse et randonneuse, parfois triathlète, engagée pour valoriser la pratique sportive en Alsace en tant que source de bien-être, d'enthousiasme, de dépassement de soi !
.

Cet article n'a pas encore été commenté.

Commentez cet article

Référence de l'article : Erreur

Votre nom :

Votre adresse e-mail (elle ne sera jamais affichée) :

Votre site web :

Votre message :

Important : confirmez votre email* :

Communiquez !

Insérer une partie suggestions