FB Instagram
Rêver, vibrer, s'épanouir par une lecture différente du sport nature et outdoor en Alsace !
Bandeau accueil
Bandeau accueil
Bandeau accueil
Soigner le corps
Multisports
CryoCentre_1.jpg

Régénérez-vous dans le froid avec la cryothérapie corps entier

Immersion du corps dans l'air glacial pendant quelques minutes, qui agit comme un bain de jouvence : c'est ainsi que pourrait se définir la cryothérapie corps entier.

Ce traitement par le froid, loin d'être insensé, est une technique connue depuis l'Antiquité, qui stimule le système immunitaire et accélère le processus de récupération musculaire. Et qui, de ce fait, intéresse grandement la communauté sportive.

À Mulhouse, CryoCentre propose depuis mai 2015 d'augmenter votre tolérance à l'entraînement sportif voire de soulager vos blessures, en vous plongeant dans le froid d'une double chambre de cryothérapie, à -60°C puis à -110°C.

Ces séances d'un genre nouveau inspirent de nombreux athlètes qui, quel que soit leur niveau, sont confrontés à de lourdes charges d'entraînement ou à des traumatismes. L'intérêt est de retrouver le plus vite possible après l'effort un bien-être physique - indispensable pour continuer à s'épanouir dans sa vie sportive, familiale et professionnelle.

CryoCentre

Le grand froid : instigateur d'une réaction bénéfique d'auto-défense du corps

"Le principe de la cryothérapie est d'user de l'application du froid sous différentes formes à des fins thérapeutiques, de manière locale, régionale ou totale", indique le Dr Stéphane Lefebvre, médecin du sport et coordinateur médical CryoCentre.

Equipé d'une double chambre de cryothérapie corps entier (CCE), CryoCentre, à Mulhouse, propose l'immersion totale du corps dans le froid.  Les séances proposées par l'établissement vous font passer "d'abord dans une chambre à -60°C où vous évoluez pendant une trentaine de secondes", puis "dans une chambre à -110°C, où vous restez de 2 à 3 minutes."

L'intérêt d'une telle exposition aux basses températures est de créer un renforcement du système immunitaire, car le froid "entraîne la mise en route des systèmes physiologiques de thermorégulation", peut-on lire sur le site web de CryoCentre, "ayant des effets antalgiques, anti-inflammatoires, anti-oedémateux, anti-oxydants et stimulant le système immunitaire." Soit tout un attirail de bénéfices qui peuvent s'avérer un jour très utiles aux sportifs que nous sommes.

Pour aller dans le détail du processus : "la cryostimulation de courte durée du corps entier va entraîner la mise en oeuvre de mécanismes de défense au sein de l'organisme, dans le but de maintenir la température interne constante", précise le Dr Lefebvre. "Ces mécanismes vont avoir des effets collatéraux bénéfiques qui expliquent les applications thérapeutiques que nous connaissons". De plus, "la courte durée d'exposition permet d'éviter l'apparition de lésions."

CryoCentre

La cryostimulation corps entier à CryoCentre fait passer dans une première chambre à -60°C, puis une seconde chambre à -110°C.

Permettre une meilleure tolérance à l'effort

La technique de cryothérapie, de par ses effets bénéfiques sur la récupération, "a sa place dans la vie du sportif", peut-on lire sur la page sport du site web de CryoCentre. "La cryothérapie corps entier permet de lutter efficacement contre les lésions tissulaires induites par l'exercice physique intense", explique le médecin. "Anti-inflammatoire, anti-oxydante (lutte contre les radicaux libres), la technique stimule aussi la circulation vasculaire périphérique. Enfin, elle assure un relâchement musculaire ainsi qu'une diminution des douleurs ressenties."

Pour les sportifs d'endurance notamment, "la CCE est intéressante lors de la préparation, car elle permet d'optimiser la récupération après des séances d'entraînement en intensité, fractionnées ou avec des dénivelées importantes. Il en est de même après une échéance sportive exigeante, où l'effort est maximum."

La CCE va apporter un avantage indéniable au sportif "non seulement dans l'aptitude à poursuivre ses entraînements dans un plus grand confort, mais aussi dans le fait d'intégrer plus facilement les séances de sport dans une semaine de vie familiale et professionnelle". En bref : "de poursuivre toutes sortes d'activités dans les meilleures conditions possibles."

Bien entendu, la méthode ne vient pas remplacer les autres éléments de récupération, "dont les plus importants sont d'ordre nutritionnel et chronobiologiques (sommeil récupérateur)", souligne le médecin. De même que la cryothérapie corps entier ne se substitue pas à une recette déjà existante de bien-être et de récupération : "elle viendra bien souvent en complément".

CryoCentre

Deux à trois minutes de cryothérapie corps entier procurent "des effets synergiques anti-inflammatoires, anti-oxydants, de pompe vasculaire".

Une méthode applicable à tous - un usage adapté à chaque cas particulier

Pour profiter de cette nouvelle forme de thérapie par le froid, quelques précautions s'imposent car il existe des contre-indications à la cryothérapie corps entier : "elles sont essentiellement d'ordre cardio-vasculaire. La principale contre-indication concerne l'hypertension artérielle non traitée. La tension artérielle doit être au maximum de 15/9 pour pouvoir bénéficier de la CCE." Et dans tous les cas, "l'accès à la CCE à Cryocentre est soumis à un questionnaire de santé et à la mesure des constantes vasculaires."

Une fois cette étape validée, CryoCentre accueille "tous les profils de sportifs, des amateurs en très grand nombre, mais aussi des professionnels (handballeurs du MHSA, volleyeuses de l'ASPTT Mulhouse, les nageurs du Pôle France de Mulhouse). Des triathlètes, de nombreux coureurs (toutes distances et tous terrains) s'intéressent aussi à la méthode, ainsi que des golfeurs, des combattants de tous styles, évoluant sur des circuits internationaux".

Les sports les plus représentés sont les sports d'endurance "mais aussi les sports de contact, particulièrement concernés par la CCE", indique le Dr Lefebvre. Que l'on soit débutant, amateur ou professionnel de haut niveau "c'est surtout la charge d'entraînement qui compte : un novice peut ainsi avoir recours à la technique de récupération par la cryothérapie corps entier" pour faire face à la montée en puissance de ses séances sportives.

Cela se vérifie depuis l'ouverture de l'établissement en mai dernier, puisque c'est essentiellement pour "récupérer post-entraînement ou post-blessure, lutter contre la fatigue, optimiser ses performances par une facilitation de la tolérance aux entraînements et à leur montée en charge" que les sportifs se rendent au CryoCentre. Le nombre de séances de froid à réaliser dépend de chacun, car "un sportif n'a pas les mêmes attentes, ni les mêmes besoins en fonction du moment de la saison ou des blessures qu'il a subies."

Et quel que soit le niveau, il faut garder à l'esprit que la cryothérapie corps entier est un bel outil "pour mieux préparer les rendez-vous sportifs de la saison et assurer une meilleure récupération, pour que la pratique sportive reste un plaisir avant tout". Sur ce point-là, il ne sera pas difficile de mettre tous les sportifs d'accord.

CryoCentre

Triathlètes, nageurs, coureurs, mais aussi équipes de volley, de handball se pressent pour faire un tour dans les "chambres froides".


Cryocentre en pratique

CryoCentre fait partie de la Société Française de Cryothérapie Corps Entier (SFCCE), dont le bureau se trouve à l'Insep.

"Educateur sportif, spécialiste de la sécurité des personnes et installations, professions de santé, assureront le bon déroulement des séances sous la coordination médicale d’un médecin spécialiste en médecine physique et de réadaptation (rééducation fonctionnelle), et d'un médecin du sport (médecin de l’Equipe de France de Natation), membre de la SFCCE."

Pour comprendre comment se passe une séance, "toutes les explications sont données sur place ou par téléphone par l'équipe de CryoCentre".

Pour en savoir plus :

Et ci-dessous, un extrait de reportage TV relatif à la cryothérapie :


L'auteur,
Elyse Moreigne

Editrice de Plaisir du sport en Alsace, passionnée de langages écrits, nageuse, coureuse et randonneuse, parfois triathlète, engagée pour valoriser la pratique sportive en Alsace en tant que source de bien-être, d'enthousiasme, de dépassement de soi !
.

Cet article n'a pas encore été commenté.

Commentez cet article

Référence de l'article : Erreur

Votre nom :

Votre adresse e-mail (elle ne sera jamais affichée) :

Votre site web :

Votre message :

Important : confirmez votre email* :

..

Insérer une partie suggestions