Mêlez-vous aux hordes sauvages de la Montée du Wintersberg - Evénements | Plaisir du Sport En Alsace
FB Instagram
Rêver, vibrer, s'épanouir par une lecture différente du sport nature et outdoor en Alsace !
Bandeau accueil
Bandeau accueil
Bandeau accueil
Evénements du moment
Course à pied
Montee_Wintersberg_accueil.jpg

Mêlez-vous aux hordes sauvages de la Montée du Wintersberg

Amateurs de contrées hostiles et mystérieuses : soyez les bienvenus sur la Montée du Wintersberg.

En Alsace du Nord, les Vosgirunners, une équipe de coureurs et organisateurs acharnés, vous attendent à Niederbronn-les-Bains (67), au départ d'une course de montagne au tempérament rude et fougueux.

Sur - à peine - 11km et - tout de même - 560m de dénivelée, la 23e édition de l'ultime étape du Trophée des Vosges 2015, course courte, comblera tous les traileurs en attente d'un défi sportif sauvage et âpre.

Dimanche 8 novembre, mettez en avant votre penchant le plus farouche, et venez vous imprégner de l'atmosphère sauvage qui enveloppe les Vosges du Nord.

 

© Crédit photo : Nicolas Fried, www.alsace-en-courant.com

Une course de montagne redoutable par sa difficulté

En plein milieu de l'automne, juste avant que ne se calme le ballet des courses de montagne en Alsace, les Vosgirunners proposent la dernière épreuve de l'année, destinée aux coureurs amateurs d'"extrême" - une notion subjective, qui se limite ici aux dimensions toutes relatives de l'Alsace.

La difficulté qui vous attend est palpable à la lecture du descriptif de l'événement sur le site web des Vosgirunners : une course "racée, sans concession", un tracé "varié, nerveux et technique". Pour y faire face, il sera nécessaire "d'aimer la course à pied en milieu naturel, et de ne pas se laisser stresser par le chronomètre", précise Didier Amet, président de l'association Courir à Niederbronn, qui rassemble les Vosgirunners.

"Un fort niveau technique sera requis, tant à la montée qu'à la descente", indique-t-il encore. "Ceux qui viennent pour la gagne ont tout intérêt à être très bons" en terme d'allure, avec en plus "beaucoup d'expérience en terrain varié".

Dans tous les cas, il s'agira de gérer sa course jusqu'au bout, car si la montée tout en puissance représentera à elle seule un bel effort, la descente vertigineuse, très technique, sur sentiers, obligera à la prudence. "Rochers et racines rendent cette partie délicate : attention aux chevilles", précisent les organisateurs. Sans compter les feuilles d'automne, rendant la lecture du chemin parfois délicate - et sans nul doute glissante.

Une fois "à la source du Lichteneck", qui marque le pied du massif, il s'agira d'avoir encore un peu de répondant, car "1,5km de remontée vers le point de départ" vous attendront encore.

Un profil de course mouvementé, qui réserve des passages délicats... à peu près partout. Vous voici prévenu(e)s.

Pimenter l'action pour le plaisir de tous

Pour les plus vaillants, la Montée du Wintersberg est l'occasion de se fixer un défi, avec, d'un côté, l'optique d'un record à battre, de 43'07 pour les hommes, 52'13 pour les féminines. De l'autre, l'épreuve peut être l'occasion de réussir, voire d'améliorer son classement au Trophée des Vosges, en bouclant cette ultime étape du challenge, et dernière course courte.

Les Vosgirunners, par l'intermédiaire de leur président, précisent cependant : "il n'y a pas de profil-type de coureur : cela va de celui ou celle qui joue la gagne au Trophée des Vosges, au coureur du dimanche - et cela est dit sans mépris car chez les Vosgirunners, tous les coureurs sont nos invités !"

L'épreuve est en effet à portée de main, tant que l'on reste dans un rythme adapté à ses possibilités. Avec 500 participants en moyenne, il faut juste s'attendre à une ambiance toute en concentration - en montée, comme en descente - pour faire face aux petits contrepoints techniques du terrain. Un effet souhaité par les organisateurs, puisque "nous nous sommes aperçus que les coureurs de tous niveaux aiment la difficulté", indique Didier. La variété du terrain ne fait donc que pimenter une épreuve qui, par sa distance, reste accessible au plus grand nombre.

Avec bien sûr de la place pour les féminines, qui sont régulièrement présentes à Niederbronn, même si, pour Didier, elles sont "toujours trop peu nombreuses au départ de la course, représentant 1/10e des participations totales". Une météo trop froide ? Un parcours trop ambitieux ? "Je pense qu'elles n'osent pas venir", indique simplement le président.

Quoi qu'il en soit, par ces différents aspects, cette course d'automne "correspond en partie à l'état d'esprit des Vosgirunners." Car Courir à Niederbronn est une association qui a "pour but de promouvoir le développement de la pratique de la course à pied sous toutes ses formes, pour le plus large public possible", le tout "sans contraintes, sans viser de performance, avec pour objectif de garder la forme".

 

Mesdames, les Vosgirunners, un groupe créé par des femmes en 1997, auraient plaisir à nous voir venir participer encore plus nombreuses à la Montée du Wintersberg. © Crédit photo : Nicolas Fried, www.alsace-en-courant.com

Un environnement splendide, imbibé de magie

Pourtant, même si la Montée du Wintersberg est "sauvage et difficile, c'est aussi l'occasion de partager un bon moment avec les Vosgirunners", indique Didier.

Il en est persuadé : "Notre parcours, le cadre et l'ambiance contribuent à faire venir les coureurs. Pour moi, les Vosges du Nord sont mystérieuses et très sauvages, c'est ce qui fait leur spécificité." Avec la tour panoramique du Grand Wintersberg, point culminant des Vosges du Nord à 581m d'altitude, comme lieu de passage emblématique de la course, et un cadre splendide affirmé par les organisateurs, les Vosgirunners ont "plaisir à proposer une épreuve sortant de l'ordinaire, dans un cadre magique, avec le moins possible de goudron".

À tous les coureurs d'Alsace, et notamment aux Strasbourgeois qui, selon Didier, "s'aventurent plus facilement dans les Hautes-Vosges", ce défi propose de découvrir, par la pratique de son sport préféré, un territoire authentique, dans un cadre naturel préservé. 

Et même si le champ lexical lui-même confère à l'épreuve un côté un peu frisquet (avec des termes comme : "Alsace du Nord", "novembre", "Wintersberg", où Winter = hiver), les organisateurs ont prévu de contribuer à une ambiance chaleureuse, notamment avec le vin chaud, offert à tous les concurrents, "et premier de la saison !", argumente Didier en plaisantant.

Après une telle dégustation - ainsi qu'un vin d'honneur offert à la remise des prix - il y a fort à parier que les ardeurs fougueuses d'avant course seront bien vite remplacées par un esprit de camaraderie des plus sains. À partager sans modération. Tchin !

 Une nature sauvage, préservée, attend les coureurs sur le parcours automnal de la Montée du Wintersberg.

Modalités pratiques

Date : dimanche 8 novembre

Lieu : Niederbronn-les-Bains (67)

Format : 11km, 560m D+

Départ : 10h

Tarif : 11€ (13€ pour inscription sur place le jour de la course)

Informations complémentaires et inscriptions : http://www.lesvosgirunners.com/courses/montee-du-wintersberg

Le flyer à télécharger :


L'auteur,
Elyse Moreigne

Editrice de Plaisir du sport en Alsace, passionnée de langages écrits, nageuse, coureuse et randonneuse, parfois triathlète, engagée pour valoriser la pratique sportive en Alsace en tant que source de bien-être, d'enthousiasme, de dépassement de soi !
.

Cet article n'a pas encore été commenté.

Commentez cet article

Référence de l'article : Erreur

Votre nom :

Votre adresse e-mail (elle ne sera jamais affichée) :

Votre site web :

Votre message :

Important : confirmez votre email* :

Communiquez !

Insérer une partie suggestions