Le Hohneck - façon soleil couchant - Randonnées photos | Plaisir du Sport En Alsace
FB Instagram
Rêver, vibrer, s'épanouir par une lecture différente du sport nature et outdoor en Alsace !
Bandeau accueil
Bandeau accueil
Bandeau accueil
Randonnnées photos
Randonnée tous niveaux
Coucher_soleil_Hohneck_17.jpg

Le Hohneck - façon soleil couchant

C'est par une journée de septembre illuminée par un ciel très bleu que s'est imposée l'idée d'aller assister, quelque part, au coucher du soleil. De préférence sur un point en hauteur et bien dégagé, offrant une courte randonnée sur un chemin agréable et pittoresque.

Après réflexion, nous prenons la direction du Gaschney, pour un court voyage d'un soir, nous menant jusqu'au Hohneck, et son point de vue à 360° sur l'Alsace et les Vosges.

Les presque 7km aller-retour sont relativement pentus ; ils offrent également de multiples points de vue aux regards des curieux. Du moins tant qu'il fait jour, car dès la tombée de la nuit, l'obscurité change les règles...

Aventuriers, ou simples randonneurs, voici une petite boucle à découvrir quelle que soit la saison - ou l'heure de la journée : pour le dépaysement, le spectacle, le grand air.

Coucher de soleil au Hohneck


Distance : 6,8km

Dénivelée positive cumulée : 413m

Lieu de départ : station du Gaschney (68)

Coucher de soleil au Hohneck

Le parcours est à retrouver sur openrunner : http://www.openrunner.com/index.php?id=6586851


Coucher de soleil au Hohneck

Il est 17h environ lorsque nous prenons le départ depuis le parking de la station du Gaschney. Après un passage sur bitume, nous atteignons la ferme-auberge du Schiessroth. Ici, les chemins, même balisés, sont le territoire des paisibles troupeaux.

Coucher de soleil au Hohneck

Depuis notre point d'observation, nous voyons le lac du Schiessrothried, qui est déjà plongé dans l'ombre - alors qu'en hauteur le soleil nous abreuve largement.

Coucher de soleil au Hohneck

Un bref passage sous les arbres atténue la sensation de chaleur, due à l'effort en montée, mais aussi aux improbables températures d'un mois de septembre bien estival.

Coucher de soleil au Hohneck

Plus loin, en nous retournant, nous restons béats d'admiration devant le paysage alpestre qui entoure le Petit Hohneck.

Coucher de soleil au Hohneck

Peu après, au sommet du Hohneck, à 1 363m d'altitude, le territoire vosgien, tout en ondulations, s'étire à perte de vue.

Coucher de soleil au Hohneck

Au milieu des bosses formées par les multiples monts, on aperçoit une longue étendue d'eau : selon nos sources, il s'agirait du lac de Longemer...

Coucher de soleil au Hohneck

Ayant pris une bonne avance sur l'horaire du coucher du soleil, nous parcourons encore quelques mètres le long de la frontière végétale et minérale entre l'Alsace et la Lorraine.

Coucher de soleil au Hohneck

Le territoire est ravissant, quel que soit le côté où l'on se place.

Coucher de soleil au Hohneck

Côté alsacien, l'artiste solaire, avant de sombrer dans le sommeil, colore encore le paysage de multiples nuances de rose.

Coucher de soleil au Hohneck

Le Haut-Pâquis des Fées forme une étendue rebondie qui semble douce et moelleuse. À cette heure de la journée, les lueurs révèlent l'agitation dans les herbes - et sans doute la préparation de quelques danses et festoiements au pays des créatures enchantées.

Coucher de soleil au Hohneck

 Après ce moment de rêverie, nous voici de retour à la table d'orientation du Hohneck. Partout, la pierre se pare de teintes rosées et orangées...

Coucher de soleil au Hohneck

... de même que l'herbe et le "diaphragme" entre ciel et terre.

Coucher de soleil au Hohneck

D'un seul coup, voici la montagne, le ciel qui prennent feu.

Coucher de soleil au Hohneck

 L'incendie s'éteint très vite pour ne plus laisser rougeoyer que des braises incandescentes.

Coucher de soleil au Hohneck

Alors, tournant le dos au soleil, nous voici face à la lune qui, dans son premier croissant, prend le relais pour éclairer le ciel.

Coucher de soleil au Hohneck

Une lueur douce, qui nous permettra de redescendre sans lampe, par le même chemin qu'à l'aller, plutôt que par la boucle forestière envisagée (c'est celle qui figure sur le détail du parcours, mais elle nous paraissait finalement trop obscure).

Coucher de soleil au Hohneck

La faible clarté lunaire est propice à l'apparition des premiers chamois de la soirée. Pour sentir leur présence et en discerner les contours, il faudra ouvrir les yeux, et surtout faire silence. Car après avoir occupé en journée les chemins de la contrée, il est temps aux humains de laisser au monde de la nuit et aux créatures sauvages réinvestir leur domaine. Quant à nous, nous terminons le parcours sans bruit, à petits pas feutrés...


L'auteur,
Elyse Moreigne

Editrice de Plaisir du sport en Alsace, passionnée de langages écrits, nageuse, coureuse et randonneuse, parfois triathlète, engagée pour valoriser la pratique sportive en Alsace en tant que source de bien-être, d'enthousiasme, de dépassement de soi !
.

Cet article n'a pas encore été commenté.

Commentez cet article

Référence de l'article : Erreur

Votre nom :

Votre adresse e-mail (elle ne sera jamais affichée) :

Votre site web :

Votre message :

Important : confirmez votre email* :

Communiquez !

Insérer une partie suggestions