À l'assaut du Bernstein ! - Randonnées photos | Plaisir du Sport En Alsace
FB Instagram
Rêver, vibrer, s'épanouir par une lecture différente du sport nature et outdoor en Alsace !
Bandeau accueil
Bandeau accueil
Bandeau accueil
Randonnnées photos
Randonnée familiale
Bernstein_9.jpg

À l'assaut du Bernstein !

Depuis Dambach-la-Ville (67), un saut de puce de quelques kilomètres vous emmène à l'un des plus anciens châteaux-forts d'Alsace : le Bernstein.

D'en bas, hormis un toit discret, l'édifice reste dissimulé à la vue par une végétation épaisse, et ne se dévoile réellement que sur les derniers mètres.

Pour y accéder, il faut faire preuve d'un peu de patience : la montée est rude, et fait passer en 2,6km de 231 à 562m d'altitude.

Mais le spectacle, une fois là-haut, vaut vraiment le coup d'oeil.

Si vous êtes tentés par un petit tour entre vignoble et forêt, cette courte balade familiale est faite pour vous.


Départ : Dambach-la-Ville (67)

Distance : 5,2km

Dénivelée positive : 331m

Randonnée vers le Bernstein depuis Dambach-la-Ville

Lien openrunner vers le parcours : http://www.openrunner.com/index.php?id=4798584


 

On entre dans Dambach-la-Ville, cité médiévale fortifiée, par l'une des trois portes se dressant massivement le long de remparts érigés au milieu du XIIe siècle. Ici, la porte de Blienschwiller, située au nord de la ville, d'où nous démarrons notre court mais laborieux périple.

La balade commence dans le vignoble ; déjà la pente affichée donne une petite idée de l'effort qui nous attend.

Au travers des rangées de vignes, nous apercevons la chapelle Saint-Sébastien, étape incontournable sur le chemin du retour.

Une fois dans la forêt, le sentier zigzague beaucoup pour atténuer la pente...

... et offre ici ou là un point de vue - ainsi qu'un moment de répit.

Après 2,6km de pure montée apparaît le but du voyage : le château du Bernstein.

Tout en granit, "il s'agit d'un des plus anciens châteaux forts d'Alsace : sa construction remonte au XIe siècle", indique le site web de l'office de tourisme du pays de Barr Bernstein.

Sur Wikipédia, il est mentionné que le rocher abritait à l'origine une famille d'ours, d'où le nom du vestige : le "Bärenstein", ou rocher des ours ("Bären" signifiant "ours" et "Stein" : "pierre, rocher").

 Depuis le donjon, perché à 18m du sol, la vue vers la plaine est incomparable.

De là-haut, au nord-ouest, le regard reste accroché par la pyramide de l'Ungersberg.

Ivres de belles images, nous prenons un dernier cliché et repartons, empruntant un sentier qui, cette fois-ci, ne fait que descendre.

Beaucoup plus bas, le Bibelefelsen, dans un virage, offre une nouvelle pause contemplative (pour les adultes) ou ludique (pour les enfants).

Peu après, nous arrivons à la frontière de la vigne et de la forêt, qui marque de son sceau une fin toute proche du voyage au château des ours.

Il reste une halte encore : à la chapelle Saint-Sébastien. Cet édifice recèle deux particularités : un ossuaire, visible de l'extérieur, et, dans le choeur, un maître-autel baroque en bois sculpté.

Nous jetons un dernier regard derrière nous, car le vignoble, la chapelle, le ciel et ses nuages nous lancent un appel à la contemplation.

Dambach-la-Ville est en ligne de mire. La promenade n'était pas très longue, peut-être aurez-vous encore le temps et l'envie de flâner dans les ruelles de la cité, pour découvrir ici la porte de Dieffenthal, là l'Eglise, ou bien encore les armoiries de la ville, sur lesquelles notre ami l'ours a encore un rôle à jouer. Sans oublier de passer près de la fontaine dudit ours, ne serait-ce que pour faire honneur à l'animal qui, selon la légende, fit découvrir aux habitants une baie sucrée à laquelle ils prirent goût et qu'ils cultivent encore aujourd'hui : le raisin.


L'auteur,
Elyse Moreigne

Editrice de Plaisir du sport en Alsace, passionnée de langages écrits, nageuse, coureuse et randonneuse, parfois triathlète, engagée pour valoriser la pratique sportive en Alsace en tant que source de bien-être, d'enthousiasme, de dépassement de soi !
.

Cet article n'a pas encore été commenté.

Commentez cet article

Référence de l'article : Erreur

Votre nom :

Votre adresse e-mail (elle ne sera jamais affichée) :

Votre site web :

Votre message :

Important : confirmez votre email* :

Communiquez !

Insérer une partie suggestions