S comme "spéléologie" - en Alsace - Entraînement | Plaisir du Sport En Alsace
FB Instagram
Rêver, vibrer, s'épanouir par une lecture différente du sport nature et outdoor en Alsace !
Bandeau accueil
Bandeau accueil
Bandeau accueil
Fondamentaux
Spéléologie
FFSpeleo_2.jpg

S comme "spéléologie" - en Alsace

La spéléologie : l'envers du décor terrestre (Crédit photo : FFS).

S'initier à la spéléologie, c'est possible en Alsace. Quatre clubs sont spécialisés en découvertes souterraines, pour le plaisir d'entrer dans un monde nouveau, ou de voir la Terre depuis l'envers du décor.

Laurent Blaise, président du Groupe Spéléo Alsace, à Colmar, nous présente le fonctionnement de la pratique dans son club.

Des motivations personnelles très différentes

Intrinsèquement, la spéléologie se pratique de mille et une façons, avec un regard qui varie du tout au tout d'un individu à un autre. La fédération française de spéléologie en donne la définition suivante : "La spéléologie est une activité pluridisciplinaire à forte plus-value éducative, elle allie à la fois des aspects scientifiques, environnementaux, sportifs et de loisirs."

Laurent Blaise confirme que "certains se mettent à la spéléo car ils apprécient le gros mélange d'activités sportives que l'on peut pratiquer dans une sortie". Pour d'autres, l'aspect scientifique est prioritaire : "cela rejoint la cartographie, la géologie, l'hydrologie. Les personnes qui s'y intéressent ont un intérêt fort pour les sciences naturelles."

Pour Laurent, ce qui compte surtout, c'est le dépaysement : "ce qu'on retrouve sous terre forme des paysages insolites, très particuliers. Pratiquer une activité physique dans ce milieu sort de l'ordinaire." L'activité est assez peu connue du grand public, pourtant c'est un moyen d'entrer à peu de frais dans un autre univers".

Découvrir un autre univers (Crédit photo : FFS).

Une discipline multi aspects

À univers différent : préparation spécifique.

Car la spéléologie est un sport multidisciplines, qui fait appel, selon la définition officielle de la fédération française de spéléologie : "à la marche en terrain varié, à la reptation, à la nage, à la plongée subaquatique, aux glissades, à l’escalade et la désescalade, à la descente et à la remontée sur agrès (main courante, ligne de vie, tyrolienne, échelles fixes, etc.) pouvant nécessiter la mise en oeuvre de techniques d’assurances de tous types."

Ce qui intéresse principalement Laurent, "c'est justement de faire appel à des techniques très variées, très spécifiques." Il s'agit en effet de "progresser sous terre et d'aider les autres à progresser. On est maintenu par des cordes, on est là en toute sécurité. Certains passages sont étroits, avec de l'eau, de la boue : on ne sait jamais à l'avance sur quoi on va tomber, il faut être prêt à tout."

Ainsi, "la technique est au service du spéléologue pour l’exploration du monde souterrain. Sa maîtrise est essentielle pour garantir une pratique en toute sécurité de la spéléologie." lit-on sur le site de l'Ecole Française de Spéléologie.

"On est dans de l'exploration souterraine : le spéléologue est amené à faire un choix permettant de faire face à toutes les situations qu’il peut rencontrer sous terre. Ces techniques s'apprennent avec une formation de terrain, dans un club ou durant un stage, dispensée par des cadres compétents. La spéléologie est une activité qui nécessite un apprentissage pour garantir la sécurité."

L'apprentissage de nombreuses techniques est essentiel pour pratiquer l'exploration souterraine.

Pour en savoir plus sur les différents aspects techniques, vous pouvez vous référer à la page Wikipédia traitant du sujet.

Comment réaliser sa première sortie spéléo ?

"Tout au long de l'année", précise Laurent, "le club organise des initiations sur une journée." Pour donner un aperçu de la discipline, les organisateurs choisissent une cavité facile. "Nous essayons d'utiliser différents agrès, différents modes de progression."

Lors des initiations, le matériel pour aller sous terre est prêté aux nouveaux arrivants. "Il suffit de venir en tenue de sport, avec un pull polaire et des bottes, et nous nous chargeons de prêter casque, combinaison, baudrier..."

Chaque spéléologue entre sous terre parfaitement équipé.

Le coût de la journée (comprenant l'assurance à la fédération française de spéléologie) est de 20€ pour un adulte, 10€ pour un enfant.

Une fois conquis par l'aventure souterraine, vous pourrez vous équiper pour les prochaines expéditions. Casque avec éclairage, combinaison de protection, baudrier de torse, matériel de remontée sur corde, baudrier, longe double, descendeur, gants, genouillères, chaussures adaptées forment l'équipement complet.*

* La fédération française de spéléologie précise : "Conformément aux techniques spécifiques liées à la diversité des obstacles, la discipline requiert un matériel adapté, notamment, des descendeurs, des bloqueurs, des harnais, des longes, des casques de protection, des crampons, des dispositifs antichute, des dispositifs d’éclairage, des vêtements isothermes, des scaphandres autonomes, des cordes, des câbles, des connecteurs, etc."

"Même si le coût de départ est assez élevé", explique Laurent Blaise, "c'est un bon investissement car le matériel ne s'use pas."

Les sorties et entraînements du club

Pour les besoins de la pratique, de nombreuses expéditions hors Alsace sont régulièrement au programme.

Le voyage est inévitable, car "il n'y a que quelques cavités naturelles qui présentent un intérêt en Alsace. Elle sont situées dans le Sundgau, à Sentheim et Masevaux principalement. Du coup, nous nous déplaçons le plus souvent en Franche-Comté ou en Suisse, à 1h30 de route à peine depuis Colmar." Un intérêt manifeste puisque "les cavités y sont plus biscornues, la progression est moins évidente, c'est plus technique. Nous partons aussi sur un week-end entier, par exemple dans le Vercors, en Ardèche, en Suisse. Là nous avons l'occasion de réaliser de grandes descentes en rappel, nous marchons dans de grandes galeries..."

"Nous ne réalisons pas systématiquement une sortie tous les week-ends, nous en proposons 2 ou 3 par mois, auxquelles se greffent les personnes qui le souhaitent."

Laurent rappelle qu'il ne faut pas d'aptitude particulière, il faut un profil sportif, car ça aide, "mais", indique-t-il avec humour, "l'un de nos membres est plutôt costaud, ça ne l'empêche pas d'y prendre beaucoup de plaisir."

Le Groupe Sépléo Alsace cherche à faire partager sa passion de la spéléologie : pour les rejoindre, connectez vous sur : http://ssfalsace.fr/gsa/index.html ou contactez-les au 03 69 29 18 47.


En Alsace, on peut réaliser des exercices de spéléo-secours ou de la recherche archéologique sur les mines de Sainte-Marie-aux-Mines, mais "cela ne représente pas de la vraie spéléologie pour nous", précise Laurent. Les clubs Archéo-Mine et ASEPAM, du Comité Spéléologique Régional d'Alsace se consacrent plus spécifiquement à la mise en valeur patrimoniale des sites miniers.


Adresses utiles

Comité spéléologique régional Alsace : https://sites.google.com/site/csralsace6768/home

Les clubs de spéléologie :

Eau Roc Explo : http://eau-roc-explo.blogspot.fr/

Groupe Spéléo Alsace : http://ssfalsace.fr/gsa/

Groupe Spéléo du Bas-Rhin : http://groupespeleobasrhin.free.fr/

Mammouth spéléo club Mulhouse : mammouth.speleo@free.fr

Fédération française de spéléologie : http://www.ffspeleo.fr/

La Fédération française de spéléologie regroupe également les activités suivantes de canyoning et de plongée souterraine.

Extrait du site de la fédération française de spéléologie : "Les hommes ont fréquenté les grottes depuis la préhistoire pour le refuge qu’elles leur offraient. La curiosité de certains scientifiques pour le milieu souterrain a commencé à exister à partir du XVIIIe siècle, jusqu’à E.-A. Martel, père fondateur de la spéléologie moderne en 1888. La curiosité s’est alors transformée en véritable science. L’étude de la genèse des cavités, des roches, de la circulation de l’eau dans les terrains, de la faune cavernicole, la topographie, l’archéologie, la protection de l’environnement et bien d’autres encore, sont toutes les disciplines rencontrées sous terre. L’histoire de la spéléologie a donc une forte connotation scientifique initiale. Mais elle n’est pas que cela. Pour observer ce milieu si particulier, il faut parcourir des galeries accidentées et des rivières, escalader, descendre et remonter des puits, traverser des passages étroits, manipuler des cordes et des mousquetons, acquérir des techniques de progression en sécurité. La discipline demande alors des efforts physiques, souvent intenses et longs. Le caractère scientifique initial est alors complété par le caractère sportif voire ludique de l’activité, sans jamais oublier un solide esprit d’équipe. Nul ne se plaindra d’associer l’utile à l’agréable…" - Crédit photo : FFS


L'auteur,
Elyse Moreigne

Editrice de Plaisir du sport en Alsace, passionnée de langages écrits, nageuse, coureuse et randonneuse, parfois triathlète, engagée pour valoriser la pratique sportive en Alsace en tant que source de bien-être, d'enthousiasme, de dépassement de soi !
.

Cet article n'a pas encore été commenté.

Commentez cet article

Référence de l'article : Erreur

Votre nom :

Votre adresse e-mail (elle ne sera jamais affichée) :

Votre site web :

Votre message :

Important : confirmez votre email* :

Communiquez !

Insérer une partie suggestions